Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Des gilets jaunes et de l'écologie politique

Saint-Denis de La Réunion, samedi 1er juin 2019

 

Un samedi soir à La Réunion, comme tous les samedi soir sur ma terrasse, devant de préférence une bonne bouteille de vin et un bon feu de bois pour y cuire de bonnes entrecôtes, et à manger du fromage. À Paris et ailleurs en France, des gilets jaunes continuent bravement, courageusement, à défiler et à manifester contre Macron, son gouvernement, son élection et/ou sa politique.

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/06/01/les-gilets-jaunes-se-mobilisent-pour-l-acte-xxix_5470272_3224.html

 

Samedi après samedi, et ce gouvernement, au lieu de répondre à leurs demandes, à leurs revendications, préfère compter sur le pourrissement de la situation, sur la lassitude de ces courageuses personnes. J'imagine même bien Macron, lui aussi devant une bouteille de vin, bonne aussi vraisemblablement (mais qu'il n'aura pas payée), non pas devant son écran à écrire un billet sur un blog, mais sûrement avec d'autres maîtres du monde, milliardaires ou propriétaires de grands journaux, patrons de grandes entreprises, membres de telles ou telles coteries, à se moquer des gilets jaunes qui le contestent et le conspuent, de la même manière que celui qui l'intronisa et qui le précéda à l'Elysée se moquait des sans dents (François Hollande pour ne pas le nommer).

 

Au fait, à quels intérêts privés ce dernier a-t-il obéi pour accepter de ne pas se représenter et laisser le champ libre à Emmanuel Macron ? De quoi avait-il peur ? Juste la peur de la défaite électorale comme on a voulu nous le faire croire ? Quelles informations compromettantes certains avaient-ils sur lui ? Lui avait-on promis le même sort que celui qui fut fait à François Fillon pour le discréditer ? Pour le jeter en prison ? Quelles sont ces personnes qui peuvent faire et défaire des carrières aux plus hauts postes de l'Etat ? Et comment peut-on l'accepter dans une démocratie supposée comme est sensée être la nôtre ? Drôle de démocratie où des journaux et l'ensemble de la presse ont tiré en permanence à boulets rouges sur le favori (François Fillon), diabolisé (mais pas trop) une deuxième concurrente, mais qui n'était pas trop dangereuse (Marine Le Pen), et qui ont présenté une image merveilleuse de chérubin si brillant, si parfait, d'un presque inconnu favori de leurs propriétaires (Emmanuel Macron) ! 

 

Heureusement qu'il y a des gilets jaunes en France, aptes, capables de se révolter, de contester, de refuser de continuer à vivre leur vie pendant que l'inacceptable occupait l'Elysée et dirigeait la France, avec l'appui de réseaux occultes ou masqués ! Philippe, Colomb, Bayrou qui se rêvait roi et qui n'a même pas compris qu'il s'était fait avoir comme un bleu, confisqué son parti politique. 

 

En fait, ce soir, j'avais prévu de parler d'écologie politique. Oui, je parle de ce parti politique qui a réussi à terminer à la troisième place lors des élections européennes de 2019, regroupant notamment une grande partie des votes des jeunes générations. Et c'est extrêmement amusant, parce que mon plus jeune fils, qui n'est pas en âge de voter, mais qui a l'âge de raison (15 ans), m'a dit un soir de la semaine dernière qu'il voterait pour la liste des ecologistes s'il devait voter, juste apres l'avoir vu à la télévision. Il y a donc selon moi deux possibilités ; soit les jeunes sont particulierement sensibles aux thèmes écologiques (comme il me l'a indiqué, cela fait des années qu'on leur rabâche des thèmes écologiques à l'école, au collège et au lycée et il l'assimilait lui-même à du bourrage de crâne) ; soit cette publicité pour la liste d'Europe Écologie Les Verts contenait des messages subliminaux ou subauditifs uniquement audibles par les jeunes générations (les jeunes entendent des ultrasons que les plus vieux ne peuvent entendre et cela amuse enormément les jeunes). Et comme je suis totalement paranoïaque et que je l'assume, l'élection de Macron à l'Elysée ayant démontré la réalité de l'existence d'un complot médiatique, je penche sérieusement pour la deuxième solution pour expliquer le score d'Europe Ecologie Les Verts lors de ces élections. Des messages subauditifs que seul l'inconscient des jeunes serait capable d'entendre, et qui aurait influencé leurs votes ...

 

Mais la deuxième explication est aussi pertinente ; un bourrage de crâne au collège et encore plus au lycée sur l'écologie, pour alerter les jeunes sur le réchauffement climatique et l'écologie. J'ai entendu récemment une écologiste dans les médias qui préconisait de sensibiliser encore plus les jeunes générations aux risques du dérèglement climatique. Sauf qu'une manipulation des esprits reste une manipulation des esprits. Est-il plus acceptable de manipuler les esprits des jeunes lycéens et des jeunes collégiens sur le climat, l'écologie, la nature que sur autre chose ? En quoi les manipulations des esprits des nazis sur la jeunesse de leur temps, pour leur inculquer la supériorité de la race arienne, des blonds aux yeux bleus, sur toutes les autres races, serait-elle pire que de manipuler les esprits des jeunes sur le dérèglement climatique ? En quoi serait-ce différent ? Est-ce l'objet de la manipulation qui est condamnable ou bien plutôt le fait même, l'acte même de manipuler les esprits des jeunes générations ? Les jeunesses écologiques seraient-elles plus acceptables que les jeunesses hitlériennes ?

 

J'en reviens donc à l'écologie. Cette écologie qui a récolté, pour des raisons qui m'échappent, une très forte proportion des votes des jeunes néo-votants, qui apparemment seraient écologistes pour une raison ou une autre. Cette même écologie qui j'imagine très bien rejoindre le gouvernement de Macron et prendre le ministère de l'écologie et du développement durable (s'il existe encore). Une juste désignation en réaction à leur score des européennes. Dans la lignée du projet de modification de la Constitution projetée par Macron et qui vise à inscrire l'écologie dans son article premier (on y trouve de tout dans cet article premier désormais ... mais tout est tellement important ... bientôt un président inventera l'article zéro ... ou on rajoutera des mots dans le préambule ... ou dans le titre ...) et qui devrait plaire plaire aux écologistes, signe que Macron veut les séduire, eux et leurs électeurs. Macron, la grenouille qui voulait devenir plus grosse que le bœuf, qui a mangé le centre, puis le parti socialiste, la droite et qui mangera peut-être bientôt les écologistes.

 

Je voulais donc parler de l'écologie, cette philosophie qui veut contrôler l'ensemble de nos vies, de nos façons de vivre, de consommer, de nous déplacer, nos relations avec le reste de la nature ... cette sorte d'intrusion agressive dans nos maisons et dans nos cœurs, ces ayatollahs qui voudraient nous régenter et nous forcer à vivre comme ils l'entendent, comme ils estiment que nous devrions vivre ! Je ne suis pas vraiment contre l'écologie ; je suis contre les ayatollahs, contre la contrainte, qu'elle soit politique, philosophique, violente ou non-violente, dans le discours ou bien seulement financière, par le porte-monnaie ! 

 

Est-il encore possible que notre génération puisse vivre librement comme elle le désire, sans passer pour d'horribles individualistes criminels ?

 

 

Saucratès



01/06/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres