Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Confinement et médias - Comment s’explique l’absence de toute critique médiatique

Saint-Denis de la Réunion, mardi 14 juillet 2020


Où j’en reviens à nouveau au sujet du confinement et des relations entre le gouvernement et les médias ... Rappelons-nous de ce début du mois de mars 2020, avant le déclenchement de la période du confinement ... Les médias nous abrutissent alors du confinement déclenché en Italie si proche de nous, et en Espagne. À longueur de journaux télévisés ... Et les médias télévisés ou autres nous rabâchent alors sans relâche les oreilles sur les condamnations italiennes et espagnoles au sujet de notre inconscience, de l’inconscience des français et du gouvernement français qui n’ont alors pas encore déclenché le confinement de leur population. 

Après le déclenchement du confinement, les médias continuent à nous rabâcher les oreilles, à nous abreuver, des besoins (ou des risques) de renforcement du confinement, de ces français qui ne respectent pas les règles, des mesures de renforcement qui nous attendent si les règles ne sont pas mieux respectées. Et puis, à partir de la fin du mois d’avril 2020, changement de braquet. Les médias commencent à parler de plus en plus de déconfinement, des pays qui de confinent leur population ... 

 

Dans cette période de confinement puis de déconfinement, l’ensemble des médias français servaient pas de médias d’information indépendants, mais uniquement plus ou moins de caisse de résonance du gouvernement français. Gestes qui sauvent, vertus de la distanciation ... Cette absence de toute forme d’indépendance et de réflexion sur ce qui nous était tombé dessus était-elle un comportement médiatique normal. À entendre le gouvernement, les autorités sanitaires, les médias, les masques sont d’abord inutiles pour protéger la population, voire nocifs pour la santé, puisque la France, comme la majeure partie des pays européens manque cruellement de masques, mais ils deviennent brutalement indispensables et obligatoires dès lors qu’ils ne sont plus aussi rares. Et pourtant, ces affirmations totalement ineptes ne sont pratiquement pas contestées par les médias, qui ne font presque que les relayer mécaniquement, servilement. 

Vous me direz que ceci concernait une période d’urgence sanitaire, une période très particulière, et que cette période est derrière nous. Mais ce n’est pas le cas. À l’écoute des informations télévisées de ces derniers jours, on est reparti dans le même schéma. Maintenant, l’enjeu, c’est de préparer l’opinion publique au port du masque obligatoire dans tout l’espace public, dès lors que l’on se trouve dans un milieu fermé ! Et l’endoctrinement, la persuasion médiatique a déjà commencé. Les médias nous parlent de l’exemple belge de ports du masques dans les lieux publics, de l’intérêt et de la pertinence du port du masque généralisé pour nous protéger et protéger les autres, oubliant en cela complètement la doctrine gouvernementale du début du confinement où le masque ne servait soit-disant à rien du tout, était totalement inutile, sauf pour les personnels soignants. 

On nous abrutit également avec les principaux thèmes qui seront abordés dans les discours du président de la République. Plus d’un jour à l’avance, les médias nous rabâchent déjà les oreilles des grandes lignes du discours du président, de ses annonces, des grands sujets. Comme s’il nous fallait être ébaudis devant l’ingéniosité de ces journalistes si bien introduits dans les arcanes du pouvoir. Ils reçoivent juste des éléments de langage de la Présidence de la République, et ils sont juste chargés de préparer l’opinion publique aux annonces qui seront faites par le gouvernement. Rien d’autre que cela, une simple manipulation de l’opinion publique ... ils ne sont plus qu’un simple outil de propagande aux mains d’un pouvoir politique, sans qu’on puisse savoir qui est l’outil de qui, ou de qui sont-ils l’outil ? Les médias sont-ils l’outil de leurs propriétaires qui les auraient utilisés pour faire élire leur poulain à la Présidence de la République française ? Ou bien sont-ils l’outil du gouvernement et des Macronistes pour faire passer leurs réformes et pour manipuler l’opinion publique ? Ou bien les deux ? 

En fait, il ne nous faut pas nous masquer ce que les médias sont reellement. Les médias ne sont pas une source d’informations objectives sur le monde qui nous entoure. Ils ne sont qu’un outil d’informations, mais il nous est impossible de verifier la réalité et l’objectivité de cette information. Sert-elle les intérêts d’une personne en particulier, d’un groupe d’individus, du gouvernement, d’un État étranger ? C’est un principe à ne pas oublier. Normalement, du fait de la multiplication des médias et d’un principe de respect de la pluralité des opinions et des points de vue, en période normale, on pouvait trouver une pluralité d’analyse médiatique et d’opinion. Simplement, ces jours-ci, cette pluralité n’existe plus. La farce de la pluralité des points de vue et des opinions des médias et des journalistes disparaît totalement. Le monstre est nu. Ils ne défendent tous qu’un seul Maitre, ils n’ont tous qu’un seul objectif, rejoindre les arcanes du pouvoir, et la mascarade tombe. Les masques tombent, et nous nous trouvons alors face à cette convergence d’appels au civisme, à cette servilité vis-à-vis du pouvoir et des puissants ! Les plus serviles des journalistes sont ceux qui bénéficieront des meilleures informations du gouvernement, les meilleurs bruits sur ce que le président dira, sur les grandes idées de son discours, sur les annonces du gouvernement, sur les prochaines décisions. Et plus le média est servile et joue le jeu de la manipulation de l’opinion publique, plus il aura d’informations ...

 

Nous sommes donc presque sûr, que très prochainement, il sera décidé par le gouvernement que, pour mieux combattre la pandémie de coronavirus et la multiplication des foyers de contagion, le port du masque sera rendu obligatoire en milieu fermé, voire dans le domaine public. Que des amendes dissuasives seront prononcées contre les récalcitrants, contre ceux qui ne respectent pas la mesure, après un juste temps d’information et de prévention (LOL). Les flics et les gendarmes de France pourront enfin de nouveau verbaliser à qui mieux mieux les contrevenants au port du masque. Après tout, il y a eu de tels investissements pour produire des masques en tissus ou en papier qu’il va bien vouloir créer une loi pour nous obliger à les porter, pour faire tourner ces usines, pour remplir les poches de ces louables investisseurs ! Un site comme «les decodeurs du Monde» vont d’abord nous pondre des articles pour combattre les rumeurs parlant de cette prochaine mise en place de l’obligation de porter un masque, avant d’écrire le contraire puis de dénoncer une autre rumeur infondée. 

Des médias critiques ! Mais quelle idée d’attendre des médias français une quelconque objectivité dans la manière dont ils rendent compte de l’actualité !


Il reste à appréhender de savoir si les médias, dans la manière dont ils rendent compte de l’actualité, agissent uniquement en relais des positions gouvernementales, ou s’ils les influencent également en retour. En parlant de la possibilité d’un nouveau confinement, en cas de rebond de l’épidémie, il semble qu’il parait aujourd’hui peu vraisemblable que l’on soit reconfiné, essentiellement parce que l’économie française et plus largement européenne ne s’en remettrait pas. Mais cela dépend en fait uniquement de ce que nos voisins européens feront. Si nos voisins européens se mettaient à reconfiner leur population, les médias français relaieraient-ils ces condamnations étrangères à longueur de journaux télévisés’ et le gouvernement serait-il obligé de déclencher un confinement, ou bien ne le feront-ils que si le gouvernement prend cette décision ?

 

On devrait ici louer le courage et le sens de la démocratie de la Suède, qui envers et contre tous, n’a pas suivi l’exemple de l’ensemble de leurs voisins et n’a pas imposé le confinement de tous. Ils étaient montrés du doigt comme des irresponsables, comme l’Angleterre de Boris Johnson, et les médias commençaient à décompter, critiquer et comparer le nombre de leurs morts avec ceux des pays européens voisins. Mais le sujet apparemment ne devait pas être très porteur, parce qu’on en entend plus parler. L’un des pays européens avec le plus de morts semble désormais être un des bons élèves de la classe européenne, la Belgique, tout ceci pour conforter la décision de son gouvernement de masquer toute sa population et de sévir. Soyons sûr que le pouvoir macroniste va suivre ce bel exemple belge ; il y a de l’argent à se faire sur tous ceux qui ne porteront pas le masque !


Et je confluerais cet article sur une dernière critique à l’encontre des médias ; l’absence de toute remise en cause de la volonté présidentielle d’en appeler à l’unité nationale à l’occasion de la célébration de ce quatorze juillet 2020. A quelle unité nationale peut-on appeler lorsque l’on a passé des mois et des années à revenir sur les acquis sociaux des travailleurs et des salariés, et à frapper, à tirer et à frapper des manifestants et des gilets jaunes contestant la politique ultralibérale d’un gouvernement dont la légitimité électorale est au minimum contestable et se doit d’être interrogée ? 

 

 

Saucratès

 

 

Post scriptum : N’est-il pas au fond également impensable que l’accroissement continu de l’atteinte aux libertés publiques soit le fait d’associations de défense des uns ou des autres autres qui demandent un durcissement toujours plus grand des mesures liberticides. Ainsi pour le port du masque ... «Des victimes du coronavirus et des professionnels de santé ont annoncé lundi saisir en urgence le Conseil d’Etat pour enjoindre l’Etat à rendre le masque obligatoire dans les lieux clos recevant du public, afin de lutter contre l’épidémie de coronavirus ...». Et ce n’est pas la première fois que cela arrive au cours de cette période de coronavirus. 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/07/13/la-braderie-de-lille-qui-devait-se-derouler-en-septembre-est-annulee_6046106_3244.html



14/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres