Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Espoir en Europe après la demande d’indemnisation polonaise

Espoir en Europe après la demande d’indemnisation polonaise


Ou les allemands et les français vont-ils enfin se rendre compte que l’extension européenne dite UE27 est une aberration historique dont ils doivent au plus vite sortir ?

 

Par Saucratès

 

Istanbul, samedi 3 septembre 2022

 

Il y a de temps à autre de l’espoir dans ce monde, et parfois pas. Parfois, il ne nous reste plus qu’à prier pour que certains groupes, certains partis, n’accèdent jamais au pouvoir et ne disposent jamais d’une majorité parlementaire. Et parfois, on peut penser qu’il y a de l’espoir. 

 

Evidemment, en parlant de ces partis qui ne devaient jamais arriver au pouvoir, je ne pensais pas au Rassemblement National de Marine Le Pen. Ils ne pourront jamais faire pire que les lois iniques votées par la majorité présidentielle de Macron. Je pensais plutôt aux écologistes et à leur idéologie punitive, ségrégationniste, raciste et féministe, telle Sandrine Rousseau et autres féministes, ou aux Insoumis de Jean Luc Mélenchon et autres sbires.

L’intervention de Ségolène Royal sur l’Ukraine fait partie de ces moments d’espoir. Parce qu’il n’y a rien qui m’énerve plus que le temps de parole octroyé au président ukrainien Zelensky par les journaux occidentaux, par les parlements occidentaux. Si les journaux ukrainiens répandaient ses bonnes et vaines paroles, ce serait évidemment normal. Mais les journaux français ? ou anglais ? Les parlements européens ou américains ?

 

https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/09/01/segolene-royal-met-en-doute-les-crimes-de-guerre-commis-en-ukraine-malgre-les-preuves_6139873_823448.html

 

Merci Ségolène d’intervenir sur ce conflit armé dans lequel la France ne devrait pas s’immiscer, pas plus qu’elle ne s’était immiscée dans les conflits d’Europe de l’Est aux temps de la Guerre froide. Que Zelensky disparaisse dans les poubelles de l’histoire ! Mais évidemment, Zelensky joue la partition éculée de la prise d’otage des européens dans son conflit avec la Russie de Poutine, du terrorisme de la peur. L’Ukraine n’était en aucun cas un parangon de vertus avant cette aventure militaire russe. L’Ukraine était liée aux intérêts du clan Biden. L’Ukraine était un havre pour les pirates du cyber espace, et pour le terrorisme informatique. On y trouvait aussi une mafia qui avait des ramifications jusqu’aux Etats-Unis. Et les Etats-Unis ont la fâcheuse habitude d’élire des présidents liés à la mafia qu’ils parent des plus grandes vertus. 

 

Un autre moment d’espoir est né avec la demande d’indemnisation présentée par la Pologne à l’Allemagne. J’y vois la fin de cette aberration intellectuelle et politique que constitue l’UE27, cette Union européenne à 27 Etats qui n’a aujourd’hui plus aucun sens. 

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/09/01/la-pologne-veut-negocier-avec-berlin-des-reparations-pour-les-pertes-liees-a-la-seconde-guerre-mondiale-qu-elle-estime-a-1-300-milliards-d-euros_6139858_3210.html

 

La Pologne veut donc 1.300 milliards d’euros pour l’indemniser des pertes et des morts de la seconde guerre mondiale. La France et l’Allemagne, sous Adenauer et le Général de Gaulle, ont mis en œuvre la construction européenne pour mettre fin aux cycles de guerre, de vengeance et de revanche des européens. La CECA d’abord, la communauté européenne du charbon et de l’acier, qui regroupait initialement 6 pays européens dont la France, l’Italie et l’Allemagne, trois des principaux pays belligérants de la première et de la seconde guerre mondiale, puis la construction européenne elle-même, qui s’est ensuite ouvert à 9 États européens, puis 12, puis 15, puis …

 

Mais la Pologne n’a rien à voir avec cela. Ces pays-là ont choisi d’adhérer à l’Union européenne par opportunisme financier ou économique ; ils n’ont rien à voir avec sa philosophie, rien à foutre de l’Europe, rien à voir avec la sauvegarde de la paix en Europe. L’erreur gravissime a été d’ouvrir l’Europe aux pays d’Europe de l’Est, de l’étendre. Et la grande erreur sera de l’étendre demain à l’Ukraine, comme de l’étendre à la Turquie ou aux pays du Maghreb. Que l’Allemagne vote l’intégration de l’Ukraine dans l’Union Européenne, et dans quelques décennies, elle se verra aussi demander le versement de réparation pour la seconde guerre mondiale. 

 
Il n’y a qu’une réponse à cette demande d’indemnisation polonaise demandée à l’Allemagne. Le départ de l’Allemagne et de la France, et des pays limitrophes, de l’UE27. Cette structure folle qui réglemente la teneur en cacao du chocolat et toutes les choses importantes ou stupides de notre économie et de notre vie. Nous devons l’exemple de l’Angleterre. La France et l’Allemagne n’ont plus rien à faire dans l’UE. Il leur faut reconstituer la CECA des débuts, une véritable construction européenne fédéraliste qui ne devra plus penser à s’étendre aux pays limitrophes étrangers à notre sens de la démocratie, à nos valeurs occidentales. Que l’UE27 qui sortira de cette scission voit si elle peut survivre sans les pays qui l’ont fondée, qui constituaient son cœur. Ils n’auront qu’à récupérer la bureaucratie inutile de l’administration européenne bruxelloise ... s’ils arrivent à les payer …

 

Il y a de l’espoir, si les européens, les allemands ouvrent enfin les yeux sur la stupidité de cette ouverture de l’Europe et de cette construction abracadabrentesque europénao-administrative.

 

 

Saucratès



03/09/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres