Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Pensées autour de la guerre et de Carlos Ghosn

Saint-Denis de La Réunion, samedi 4 janvier 2020

 

Nous sommes un samedi soir, le premier de la nouvelle année 2020, il est proche de 19 heures alors que je commence à écrire, je suis sous ma terrasse à quelques centimètres des gouttes de pluie qui tombent sans discontinuer depuis le début de cette journée. Le ciel est gris. Le paysage autour de moi est gris, ou vert. Et j'ai ouvert une bouteille du vin préféré de mon ami John, un Léoville Barton de 2008, sur quelques morceaux de fromage découpés. Il est parfait. Neanmoins, ce temps me pose un problème existentielle : comment faire des grillades au feu de bois sous une pluie battante ? Mes entrecôtes de bœuf grillées sont en danger ! Un plan de secours s'impose. 

 

Bon, au moins, je profite de mon délicieux vin et de mon fromage. Autre grande question : Sur quoi vais-je écrire ce samedi soir ? De quoi vais-je vous parler ? Je ne vous parlerai pas de temps, malgré les incendies dantesques et les vagues de chaleur qui frappent l'Australie et qui me conduisent à me sentir moins catégorique quant au fait d'affirmer que le réchauffement climatique est essentiellement une construction médiatique. Ce qui se passe en Australie me semble particulièrement inquiétant et témoigne du futur possible de nombre de nos contrées dans un Monde futur où les temperatures se seraient élevées de plusieurs degrés. Cela risque même de conduire un climato-sceptique comme Donal Trump à se découvrir une âme de défendeur de la planète et du climat ! En même temps, je ne peux m'empêcher de repenser à l'intervention de Macron concernant les incendies en Amazonie. Bizarre que Macron ne se propose pas de venir combattre les incendies en Australie de la même manière qu'il l'avait proposé pour le Brésil et pour l'Amazonie ? Mettre l'Australie sous mandat international, puisqu'ils ne combattent pas efficacement les incendies australiens ? Et pourquoi cette différence de traitement entre les incendies australiens et les incendies en Amazonie ? L'Australie lui paraît moins importante que l'Amazonie ? L'Amazonie serait un bien commun planétaire, le poumon de la planète et une réserve bio-végétale ? Au contraire de l'Australie ? Mais pourtant l'Australie est un écosystème unique, qui s'est separé du reste de l'humanité il y a 50.000 ans. C'est également un trésor bio-végétal. A moins que l'Australie ne soit un État developpé comme la France, un État du G7, et non pas un pays en développement auquel on peut donner sans prise de risque des leçons ?

 

Je ne vous parlerai pas plus des risques de guerre entre les Etats-Unis et l'Iran, suite à l'assassinat par des drones americains d'un Général iranien en plein cœur de l'Irak. Et j'observe avec inquiétude le rapprochement qui semble s'opérer entre l'Irak et l'Iran autour de cet assassinat, de cette frappe américaine. Le problème n'est pas de savoir si cette frappe americaine était légitime ou illégitime. Le problème n'est pas de savoir si les américains sont autorisés à frapper des cibles ennemies un peu partout dans le monde, en fonction de leurs intérêts géostratégiques. Le problème est plutôt de savoir qu'elles en seront les conséquences dans le Moyen-Orient et si les États-Unis ont les moyens de mener une guerre victorieuse au Moyen-Orient. Alors que l'Iran a maté dans le sang et dans un silence assourdissant une révolte populaire, les Etats-Unis ne viennent-ils pas de fournir un ennemi commun à tous les iraniens et à tous les irakiens ? Le renversement du régime iranien n'est-il pas hors de portée des armées américaines et occidentales, près de quarante ans après les événements de l'ambassade américaine en Iran, en 1979 ? 

 

Non, je vous parlerais d'un sujet moins brûlant. L'évasion spectaculaire de Carlos Ghosn du Japon et de sa fuite au Liban, dont il est un ressortissant. Une évasion rocambolesque assurément, mais ce n'est pas ce qui m'interpelle. Ce qui m'interpelle, ce sont les raisons qui l'ont conduit à fuir le Japon. Le fait qu'il estime le systeme judiciaire japonais comme négateur des droits de l'homme. Je pense que c'est une immense bonne nouvelle pour tous les pauvres gens qui sont broyés par le systeme judiciaire français ! Carlos Ghosn, le milliardaire génial dirigeant de l'alliance Renault-Nissan, comprend enfin leur malheur et leur désespoir. Le même Carlos Ghosn qui avait jeté dans les crocs de la justice et de la police certains de ses collaborateurs dans le cadre de l'affaire fabriquée de toute pièces de l'espionnage des voitures électriques de Renault ! Chouette, je suis rassuré ! Entre parenthèses, ce qui arrive à Carlos Ghosn doit certainement réjouir les cadres injustement soupçonnés et jetés en prison dans cette histoire d'espionnage des moteurs électriques des Renault. Les droits de l'homme, l'injustice du système judiciaire français ; Carlos Ghosn n'en avait absolument rien à branler à cette époque-là ! Rappelons-nous que cette histoire d'espionnage industriel s'était révélée comme une gigantesque affaire fabriquée de toute pièce, une affabulation d'un responsable de la securité qui cherchait à se faire mousser aux yeux des dirigeants de l'entreprise. Mais des pauvres gens avaient été traînés dans la boue et salis, et jetés en prison. Et à la différence de Carlos Ghosn, ils étaient totalement innocents.

 

En s'enfuyant de cette manière du Japon, Carlos Ghosn démontre à mes yeux qu'il reconnaît sa culpabilité. Il ne lui sera pas possible de démontrer judiciairement son innocence. Deuxièmement, il donne absolument raison à l'accusation japonaise qui s'opposait à sa remise en liberté conditionnelle. Sa fuite est terrible pour tous ceux qui demain pourraient être tentés de demander une libération conditionnelle. Sa fuite démontre son absence d'honneur. Ses avocats seront-ils obligés de se faire hara-kiri pour expier la faute de l'homme qu'ils ont aidé dans sa fuite ? Par rapport à la justice francaise, la justice japonaise démontre neanmoins qu'ellé ne s'attaque pas seulement aux faibles, auxpauvres, aux sans-grades ou à ceux qui sont lâchés par leurs soutiens. La justice japonaise n'a pas hésité à s'attaquer à un dirigeant au fait de sa puissance comme Carlos Ghosn. Nous savons tous très bien que jamais la justice francaise n'oserait s'attaquer de cette manière à un puissant introduit au cœur du pouvoir. Ou bien ce sera une condamnation à quelques mois de prison comme l'ex PDG de France Telecom, alors que celui-ci n'a jamais dû voir une prison de toute la procédure, et qu'il ne fera jamais une seconde des quelques mois de prison ferme auxquels il a pourtant été condamné. Mais le petit jeune poursuivi pour une agression ou un vol fera lui des mois de prison préventives, et on n'oubliera pas de lui faire faire les quelques mois de prison auxquels il aura finalement été condamné. 

 

MMais bon, il y a de l'espoir, Carlos Ghosn vient de découvrir que la justice est violente, et que les droits de l'homme y sont bafoués. N'importe quel gilet jaune français aurait pu le lui dire et le lui faire comprendre. Avec un peu de chance, lors des prochaines années, ce sera notre tortionnaire à tous, le petit chef qui réforme la France, qui s'en apercevra lui-aussi. Et peut-être lui également appellera au secours et prendra le peuple de France, le peuple des gilets jaunes, à témoin de l'injustice et de la violence du système judiciaire français. 

 

Comme Carlos Ghosn :

 

L’ancien patron dénonce également le système judiciaire japonais, «où prévaut la présomption de culpabilité, où la discrimination est généralisée, et où les droits de l’homme sont bafoués, cela au mépris absolu des lois et traités internationaux, que le Japon a ratifiés et qu’il est tenu de respecter». Et d’ajouter : «Je n’ai pas fui la justice — je me suis libéré de l’injustice et de la persécution politique.»

Le Monde 

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/01/02/carlos-ghosn-les-questions-apres-sa-fuite-au-liban_6024599_3234.html

 

Si cette année 2020 ne voit pas le déclenchement d'une nouvelle guerre au Moyen-Orient, ou une troisième guerre mondiale, ce devrait être une très bonne nouvelle année ! Que ces puissants sont bêtes !

 

 

Saucratès



04/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres