Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Pass vaccinal : le gouvernement est en plein délire (bis repetita)

Pass vaccinal : le gouvernement est en plein délire (bis repetita)

Par Saucratès 

 

Saint-Denis de la Reunion, mardi 4 janvier 2022

 

Le monde marche à l’envers. Le gouvernement nage en plein délire. Il n’y a pas très longtemps, ce même gouvernement nous assurait que tout marchait pour le mieux, que la vaccination allait nous permettre d’échapper à une quatrième vague de contamination et qu’une telle quatrième vague de coronavirus serait un sérieux handicap pour une candidature d’Emmanuel Macron. Et aujourd’hui, on est confronté à une cinquième vague de contaminations, on décompte depuis plus d’une semaine des centaines de milliers de nouvelles contaminations chaque jour, d’abord 100.000 puis désormais plus de 200.000 nouveaux cas chaque jour ! Si on sort de cette cinquième vague, il y aura ensuite une sixième vague puis une septième, et ainsi de suite. Et aujourd’hui, ce gouvernement transforme son pass sanitaire en un pass vaccinal, parce qu’à chaque nouvelle vague de contamination, il faut prendre de nouvelles mesures toujours plus coercitives, et il faut toujours plus emmerder les résistants à la vaccination.

 

https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/01/04/les-non-vaccines-j-ai-tres-envie-de-les-emmerder-declare-emmanuel-macron_6108205_823448.html

 

Hier soir, il s’est joué à l’Assemblée nationale un nouveau psychodrame dont ce gouvernement, dont ces abrutis qui nous gouvernent sont si friands. Les députés des groupes d’opposition d’extrême gauche, d’extrême droite et LR, ont osé refuser de continuer à discuter le texte de loi instituant le pass vaccinal au-delà de minuit ! À cause de ces députés récalcitrants, l’adoption et le vote du magnifique texte du gouvernement n’a pas pu se faire dans la nuit de lundi à mardi.
 

https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/01/04/passe-vaccinal-la-presidentielle-electrise-les-debats-a-l-assemblee_6108137_823448.html

 

«Un triomphe pour les uns, un acte irresponsable pour les autres. Mardi 4 janvier, peu après minuit, une partie de la droite et de la gauche a fini par faire plier la majorité en mettant un terme à l’examen du projet de loi visant à transformer le passe sanitaire en passe vaccinal. (...) Autour de minuit, il restait alors près de 500 amendements à examiner lorsque le ministre de la santé Olivier Véran s’est trouvé dans l’obligation de demander aux députés la prolongation des débats dans l’Hémicycle au-delà de minuit. À main levée, les députés des oppositions ont voté contre cette prolongation des débats nocturnes. Et, à sa grande surprise, la majorité s’est fait battre de quatre voix seulement.»

 

Les ministres Attal ou Véran n’avaient pas de mots suffisants pour fustiger, pour tancer les députés de l’opposition coupables à leurs yeux de la pire des vilenies, alors que le virus contamine les français et qu’ils attendent impatiemment que l’exécutif les protège ! Et c’est ÇA qui nous dirige. C’est ÇA qui nous explique que nous vivons en démocratie ! Ce même ÇA qui veut faire adopter en catimini un texte de loi restreignant toujours plus nos droits ! Ce même ÇA qui ne reconnaît même pas le droit à l’Assemblée Nationale d’appliquer ses propres règlements et de les respecter ? Et ÇA veut nous faire croire que nous vivons en démocratie !!!

 

Évidemment, le pire est évidemment que les journalistes, que les médias comme Le Monde, ne fassent que répéter inlassablement les messages du gouvernement. Ce sont la «Voix de son Maître». Et les journalistes ne comprennent pas la hargne dont ils font l’objet de la part des manifestants, des antivax, des gilets jaunes ?

 

Tout aussi hallucinant se trouve être cette autre décision de ce même gouvernement de fous furieux arrogants sur l’interdiction de boire ou de manger dans les transports publics. On en arrive à une situation complètement kafkaïenne. 

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2022/01/03/il-sera-finalement-possible-de-boire-ou-de-manger-rapidement-dans-le-train_6108073_3244.html

 

Dire une chose et son contraire. Interdire de boire et de manger mais l’autoriser si on boit ou mange rapidement, si on a un besoin impératif ou physiologique … En espérant que le gendarme ou le contrôleur en face de vous n’a pas lui aussi un besoin aussi impératif de vous mettre une contravention ou de vous foutre en prison. Complètement kafkaïen comme toutes les décisions prises par ce gouvernement depuis que cette crise sanitaire a éclaté !

 

«Il y a la règle et il y a l’exception. Il reste possible de manger et de boire rapidement en cas de besoin dans les transports collectifs même si cela est interdit, a assuré le ministre délégué chargé des transports, Jean-Baptiste Djebbari, lundi 3 janvier. Si vous avez un besoin impératif de boire ou de manger dans le train parce que vous êtes fragile ou simplement parce que vous avez ce besoin physiologique, vous pourrez retirer votre masque (…) rapidement et le remettre tout de suite après. Ce qu’on veut éviter (…), c’est les phénomènes, qui sont marginaux mais qui existent, de la personne qui retire son masque en mangeant des chips pendant plusieurs minutes, voire plusieurs heures, a expliqué le ministre, avant d’ajouter : C’est ce genre d’abus-là que nous voulons éviter.»

 

Dans la même veine kafkaïenne, on trouve le raccourcissement de la validité du pass vaccinal ou du pass sanitaire, qui ne sera désormais plus valable sept mois après la deuxième injection vaccinale, mais uniquement quatre mois après. Comme le rappel vaccinal est normalement seulement possible quatre mois après la dernière injection, à ma connaissance, il y a un truc qui m’échappe. On en déduit donc aussi que la durée de validité de la vaccination n’est plus que de quatre mois désormais, dans le cadre de la troisième dose de vaccins. Question : pour la validité de la quatrième dose, on passera à quel délai ? A quand l’obligation de se faire vacciner journalièrement pour continuer à se croire protéger du Covid 19 et pour continuer à pouvoir bénéficier de son pass vaccinal ou de son pass sanitaire ? N’y a-t-il pas une aberration à raconter que le vaccin protège mais qu’on enregistre plus de 200.000 nouveaux tous les jours ? Il y aurait tant de non-vaccinés que ÇA ? Près d’un million de nouveaux cas depuis une semaine ; pour une poignée de réfractaires, les non-vaccinés semblent sacrément nombreux !

 

Dernier article qui m’a accroché l’œil aujourd’hui, cet article traitant des menaces de mort et des agressions visant essentiellement des députés de la majorité présidentielle. La violence n’est peut-être pas une solution valable en règle générale, mais dans ce cas précis, je ne peux que comprendre la haine et la violence que nourrissent une minorité de la population à leurs égards. Si ces députés représentaient véritablement les français, ils ne voteraient pas de telles lois, ils ne supporteraient pas un tel gouvernement et un tel président de la république. J’ai honte pour la France. Je comprends cette colère même si elle ne sert à rien. Ces députés ne cesseront pas d’adopter des lois toujours plus liberticides ; il faut les battre dans les urnes lors des prochaines élections présidentielles et législatives !

 
https://www.lemonde.fr/politique/article/2022/01/03/passe-vaccinal-menaces-de-mort-et-agressions-se-multiplient-contre-les-deputes-de-la-majorite_6108074_823448.html

 

Il n’est ainsi pas question de nous demander de condamner de telles menaces ou agressions. Ce combat n’est-il pas juste, légitime ? Dans le cas ou on se trouverait face à un gouvernement violant les droits et les libertés des citoyens, n’est-il pas légitime de se révolter ?
 
 

Saucratès 



04/01/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres