Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Covid-19 et vaccination

Saint-Denis de La Réunion, jeudi 24 décembre 2020, veille du jour de Noël

 

Au début de cette semaine, lundi 21 décembre, dans la dernière semaine avant Noël, on apprend que le gouvernement prévoit un projet de loi de gestion pérenne des urgences sanitaires qui prévoit pratiquement de rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19, ou plutôt de rendre intenable l’absence de vaccination en restreignant l’accès et la liberté de déplacement et d’accès à certains moyens de transport ou d’accès à des lieux publics aux personnes non vaccinées.

 

https://www.lefigaro.fr/politique/covid-19-ce-que-contient-le-controverse-projet-de-loi-instituant-un-regime-perenne-des-urgences-sanitaires-20201222

 

Face à la levée de boucliers des oppositions politiques, ce texte sera dès le lendemain retiré de l’examen de l’Assemblée Nationale, auprès de laquelle il avait été déposé en urgence, et le gouvernement indique que son examen sera reporté à la sortie de la crise sanitaire , au printemps 2021.

 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/vaccination-obligatoire-deguisee-le-projet-de-loi-sur-les-urgences-sanitaires-reporte_2141355.html

 

Cette campagne de vaccination, le principe même de cette vaccination, la mise au point aussi rapide d’un vaccin par l’industrie pharmaceutique, huit à neuf mois après l’explosion de la pandémie au début de cette année, alors que l’on nous parlait alors d’un délai de plusieurs années pour mettre au point un tel vaccin, et les tests invraisemblablement long, se comptant également en années, pour tester un tel vaccin sur l’homme et en déterminer les possibles effets indésirables, tout ceci nous laisse pantois. Il a suffi de quelques jours aux autorités sanitaires de la Commission européenne pour valider les vaccins qui lui avaient été proposés. Mi décembre 2020, la campagne de vaccination contre le coronavirus démarre au Royaume-Uni. Fin décembre 2020, une souche mutante du coronavirus circulant très rapidement est découverte dans ce même Royaume-Uni et cette découverte entraîne la fermeture des frontières des pays européens vis-à-vis du Royaume-Uni, et la suspension des liaisons aériennes, terrestres et maritimes, vraisemblablement aidé par la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne de l’espace Schengen.

 

Mais évidemment, il n’y a aucun rapport entre cette souche mutante du nouveau coronavirus, et la campagne de vaccination. Cette souche mutante avait été déjà observée dans d’autres pays, notamment en Afrique du Sud  ou en Italie, par le passé. Très vraisemblablement ...

 

Se faire vacciner ou pas ! Telle sera la grande question les prochaines semaines et les prochains mois. D’où cette proposition de loi que le gouvernement voulait faire adopter dans l’urgence et dans la plus grande opacité. Selon un sondage réalisé par l’IFOP fin novembre 2020 pour le compte du Journal du Dimanche, «seuls 41% des Français ont l’intention de se faire vacciner. Une fois encore, le taux diminue à mesure que l’on s’éloigne du centre : seuls 26% et 27% des sympathisants respectifs de la France insoumise et du Rassemblement national ont l’intention de se faire vacciner, témoignant d’une défiance d’un vaccin déjà perçu comme un enjeu politique de premier ordre». Et sur ces 41% de sondés, «59% des Français souhaitant se faire vacciner préféreraient que cela soit fait par un vaccin d’origine française».

 

https://www.ifop.com/publication/les-francais-et-le-covid-19-confiance-dans-le-gouvernement-et-intention-de-se-faire-vacciner/

 

59% des français n’envisageraient donc pas de se faire vacciner avec le vaccin contre le coronavirus. Et la proportion s’approche des trois-quarts pour les sondés sympathisants de l’extrême-droite ou de l’extrême-gauche. Je partage évidemment cette opinion, et si vaccination il y a, je ne pourrais l’envisager que dans de nombreux mois, lorsque nous aurons suffisamment de recul sur les effets indésirables de cette vaccination. Même si au fond, je n’ai pas suffisamment confiance ni dans les médias, ni dans les gouvernements, ni dans les autorités sanitaires étatiques, pour être suffisamment transparents dans la communication autour des effets indésirables dus à la vaccination généralisée. Donc à ce stade, comme 59% des français, je ne me ferais probablement pas vacciner contre le coronavirus. 

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/12/22/quel-est-le-calendrier-de-la-vaccination-contre-le-covid-19-en-france_6064237_3244.html

 

Et en même temps, je sais également que ma liberté de déplacement sera très vraisemblablement très fortement limitée par ce refus de me faire vacciner, et que les compagnies aériennes, les autorités administratives françaises, vont très vraisemblablement imposer la vaccination pour se déplacer dans les transports aériens, que les voyageurs non vaccinés seront soit totalement interdits de vols aériens, soit soumis à des procédures de contrôle drastiques qui nous interdiront de fait de nous déplacer. Autant dire que pour un habitant d’un département comme La Réunion, c’est l’enfermement assuré. Mais cela ne durera au pire qu’un an ou deux, si le vaccin ne nous tue pas auparavant en créant de nouvelles maladies ou des mutations mortelles.

 

On nous apprend aussi que la vaccination devrait démarrer très prochainement dans des hôpitaux et des centres gériatriques, et je crains que le consentement libre et éclairé des patients, le plus souvent âgés et/ou dépendants et impotents, ne soit pas recherché, que la vaccination ne leur soit imposée ou bien très fortement conseillée. Quoiqu’en dise les ministres et le gouvernement ...

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/12/24/covid-19-la-haute-autorite-de-sante-autorise-le-vaccin-de-pfizer-et-biontech_6064421_3244.html

 

Les EHPAD sont apparus dans cette crise épidémique comme les lieux de privation de liberté et les mouroirs qu’ils sont en fait ; des endroits où des descendants sans cœur déposent leurs vieux parents pour qu’ils y décèdent le plus vite possible, comme dans les hospices des anciens temps. Quelle horreur représentée par ce terme d’EHPAD !

 

On apprend par la même occasion, toujours sur ce même sujet de la vaccination, que le gouvernement a lancé l’idée de la création d’un comité citoyen qui sera désormais associé à la conception de la stratégie vaccinale. Il constituera l’une des quatre entités composant le «Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale» du gouvernement, dévoilé le 3 décembre. A ces côtés, on trouvera le «comité scientifique vaccin», le «comité des parties prenantes» (professionnels de santé, fédérations d’établissements, associations de patients), et le «comité d’élus» (associations des maires, départements et régions). C’est le CESE (Conseil économique, social et environnement) qui sera chargé de mettre sur pied ce comité.

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/12/16/vaccins-un-comite-citoyen-pour-restaurer-la-confiance_6063583_3244.html

 

Après le succès invraisemblable pour le gouvernement de la Convention citoyenne sur le climat, le gouvernement envisage donc de créer un nouveau Comité citoyen, dont ils espèrent certainement que, grâce à la pression des experts et des faits, et grâce à une habile manipulation de la sélection des citoyens, ils réussiront à leur faire entériner des décisions impopulaires et liberticides.

 

Et pourtant, trois semaines plus tard, le lundi 21 décembre 2020, ce même gouvernement envisageait de rendre cette même vaccination contre le Covid-19 obligatoire ! Cherchez l’erreur !

 

 

Saucratès

 

 

Post scriptum : J’avais trouvé cet autre article du Monde assez explicite et détaillé sur la technologie ayant permis de fabriquer aussi rapidement les vaccins contre le Coronavirus et sur la technique des vaccins dits à ARN messagers. Le deuxième article permettait d’avoir une information sur les prix des différents vaccins négociés par l’Union Européenne auprès des fabricants des différents vaccins, donnés par la secrétaire d’état belge au budget.

 

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/12/11/ce-que-l-on-sait-de-la-surete-des-vaccins-a-arn-messager_6063067_4355770.html

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/12/21/la-revelation-du-prix-des-vaccins-embarrasse-l-industrie-et-la-commission-de-bruxelles_6064092_3210.html



24/12/2020
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres