Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

De l’art d’aveugler l’opinion publique française

De l’art d’aveugler l’opinion publique française

 

Par Saucratès

 

Saint-Denis de la Reunion, lundi 14 mars 2022

 

Confusément, une bonne partie de l’opinion publique française doit bien comprendre actuellement qu’on lui cache une partie de la vérité, que cette belle unanimité de tous les médias bien-pensants cache vraisemblablement des secrets non-dits. 

Evidemment, une autre grosse partie de l’opinion publique française, bien-pensante pour sa part, avale goulûment toute cette opération médiatique bien huilée et se sent concernée par ce conflit si proche, aux portes de l’Europe, au sein même de l’Europe. Mais il y a toujours une grosse partie de la population française qui boit les paroles du pouvoir politique, qui suit aveuglément un chef autoproclamé, qui fait aveuglement ce que ce pouvoir, ce gouvernement, ce dirigeant leur demande de faire ! Il y a une forte proportion des citoyens de tout pays qui sont crédules, obéissants, respectueux des ordres du pouvoir. C’est particulièrement vrai depuis le début de cette pandémie de coronavirus. Mais c’était aussi vrai avant. Cette fraction des citoyens qui crachent sur les gilets jaunes qui se révoltent, sur les fonctionnaires qui manifestent, sur les ouvriers qui se battent pour leur emploi ou les chômeurs qui revendiquent des droits. En d’autres temps, ils auraient aussi été les premiers à applaudir aux lois antisémites de Vichy, par le même souci d’obéissance et de respect du pouvoir !

 

Mais je ne m’intéresserais pas à cette fraction collaborationniste envers le pouvoir de l’opinion publique. Je ne parlerais que de ceux qui s’interrogent sur cette histoire si bien ficelée du méchant envahisseur russe et du gentil peuple démocrate ukrainien qui se bat pour sa liberté.

 

Je ne peux que conseiller l’écoute de la vidéo qui suit du site Investigaction.net. Elle ouvre d’autres perspectives sur cet assaut russe en Ukraine, même si cette version de l’histoire ne recevra aucun écho dans aucun média français, belge ou suisse.

 

https://www.investigaction.net/fr/faut-il-detester-les-russe-michel-midi-avec-jacques-baud/


Oh évidemment, ce site sera présenté comme un site complotiste par certains biens-pensants. Au fond, tout ce qui y est dit ne pas être faux ; il nous est tout autant impossible de vérifier les faits qui y sont présentés que de vérifier les faits décrits par Le Monde ou Le Figaro. Au fond, les faits sont probablement vrais mais c’est leur interpretation qui peut être soumise à caution ou contestée, tout comme pour ce qui concerne Le Monde. Le Monde prend même certainement beaucoup moins de pincettes avec l’interprétation qu’il propose ; nul n’est fondé à contester la vision que Le Monde donne des événements. Ce site cherche suffisamment à prouver ce qu’il avance, à répondre par avance aux contestations qui pourraient lui être opposées, en remettant en contexte ce qu’il cherche à montrer, pour qu’on lui en donne crédit.

 

Pour ceux qui ne prendraient pas le temps d’écouter cette vidéo, voilà quelques uns des arguments qui y sont développés. L’invité de l’émission est un officier de l'armée suisse ayant travaillé pour l'OTAN et spécialiste du renseignement, ayant publié plusieurs livres.

 

L’un des premiers arguments de ceux qui défendent notre gouvernement, le bon président Macron, repose sur l’idée que ce n’est pas lui qui a décidé d’envahir l’Ukraine, mais bien l’autocrate et dictateur Poutine. Macron n’y est pour rien si cette guerre se déroule en pleine période électorale française. C’est la faute à Poutine !

 

Mais, selon cette vidéo, on peut s’interroger pour savoir comment se faisait-il que le président Biden et le président Macron étaient tellement persuadés que la Russie allait attaquer l’Ukraine ? Sur quelle source se basaient-ils pour l’affirmer, pour alerter l’ensemble des médias occidentaux. Les frappes ukrainiennes sur les républiques autonomes du Dombass ont-elles redoublées d’intensité à partir du 17 février 2022, visant aussi bien les civils que les cibles militaires ? J’en ai trouvé une trace dans un article d’une agence de presse turque officielle (Anadolu Agency) en date du 20 mars 2022.

 

https://www.aa.com.tr/fr/monde/les-rebelles-du-donbass-accusent-kiev-davoir-bombard%C3%A9-des-zones-r%C3%A9sidentielles-et-tu%C3%A9-des-civils-/2507871

  

Poutine avait-il donc le choix de ne pas intervenir en Ukraine et de ne pas reconnaître l’indépendance des républiques autoproclamées du Dombass ? Les Etats-Unis, et la France comme un fidèle toutou ont-ils rendu obligatoire l’invasion russe de l’Ukraine, à moins de laisser les populations russophones du Dombass sans protection sous les attaques et les frappes de l’armée ukrainienne ?

 

Une petite situation de guerre à la veille des élections présidentielles françaises, ou des élections de mi-mandat américaines ? Existe-t-il une situation électorale plus rentable pour nos gouvernants ? Et l’Ukraine et son président dans tout cela ont-ils bien calculé les risques de cette potentielle confrontation ? Ou bien se sont-ils fait manipuler par Biden et Macron ?

 

On traite aussi dans cette vidéo des origines néo-nazies et antisémites des milices de protection ukrainiennes, permettant d’expliquer les accusations proférées par Vladimir Poutine sur la nécessité de dénazification de l’Ukraine. On croit alors rêver en comprenant que l’Occident et l’Amérique puritaine, ces havres de la démocratie et de la tolérance, soutiennent, financent et arment des groupuscules néo-nazis et antisémites. Et cela éclaire aussi d’un jour nouveau le quasi-soutien dont bénéficiait la Russie de Poutine de la part d’Israel ; cet allié si loyal des Etats-Unis. Évidemment, les médias français, pour expliquer l’hésitation israélienne à l’égard de la Russie et de ce conflit, expliquaient qu’Israel avait pratiquement une frontière avec la Russie et que ceci expliquait cela. L’autre explication sur l’antisémitisme culturel et le nazisme des ukrainiens en règle générale serait une bien meilleure explication de ces atermoiements !

 

https://fr.timesofisrael.com/israel-a-refuse-de-coparrainer-la-resolution-du-conseil-de-securite-contre-la-russie/

 

Parmi les autres éléments d’explication, les interviewés soulignent le parti pris des américains dans le conflit russe-ukrainien. On connaissait les liens commerciaux entretenus par un fils Biden en Ukraine. J’ai été plus étonné de découvrir que le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken avait des origines ukrainiennes (non pas né en Ukraine mais son grand-père, Maurice Blinken, était originaire de Kyiv en Ukraine).

 

https://france2.wiki/wiki/Donald_M._Blinken

 

Comme l’écrivait mon ami Pierre Balcon, il faut que l’information circule, qu’une autre vérité différente de la seule vérité officielle de la presse occidentale, circule pour pouvoir comprendre ce qui est en train de se passer.

 

Comme certains autres amis (dixit Carl Joseph) le disent, ce n’est pas seulement une guerre des Etats-Unis contre la Russie, mais aussi une guerre contre l’Europe, et en dernier ressort, contre la Chine également. Le slogan américain n’a pas changé malgré le changement de majorité aux Etats-Unis : «Make America Great Again».

 

 

Saucratès



14/03/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres