Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

#Jesuiscassandre

Saint-Denis de la Réunion, samedi 21 août 2021


Le titre de cet article fait référence à Cassandre Fristot, une manifestante mise en examen et qui est en attente de son procès pour incitation à la haine raciale. Le 7 août dernier, à Metz, elle avait brandi une pancarte supposément antisémite lors d’une manifestation des anti-pass-sanitaires. Elle était interpelée le sur-lendemain dans sa ville de Hombourg-Haut en Moselle et suspendue immédiatement de son poste d’enseignante remplaçante. Comme les médias l’indiquent, sa pancarte arborait le sigle antisémite #mais Qui# « agrémenté de noms de responsables politiques, hommes d'affaires et intellectuels pour la plupart juifs». 

Jolie fille avec son béret sur les images qui ont circulé sur les médias sociaux. Photos qui la mettait beaucoup mieux en valeur que celles qui ont circulé par la suite avec ses photos de profil. Militante autrefois du Rassemblement National, candidate à des élections. 

 

https://www.bfmtv.com/societe/manifestations/anti-pass-sanitaire-les-principaux-slogans-et-symboles-des-manifestants_AD-202108150032.html
 

ECCE6C78-49F1-4959-9AA7-AFF77031A9EB.jpeg


Photo tirée de https://twitter.com/_LICRA_/status/1424071174930276359?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1424304219939557378%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es3_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Fsociete%2Fpancarte-antisemite-dans-une-manif-anti-pass-le-parquet-de-metz-ouvre-une-enquete-la-licra-porte-plainte-08-08-2021-VEIHD6VTSJG7JMFFPLHWDJHXVI.php
 

Cette photo est tirée du Twitter de la Licra, que l’on ne peut vraisemblablement pas soupconner d’antisémitisme. Et le symbole #jesuiscassandre ne se veut pas plus être antisémite. Bien au contraire, au delà de partager l’opinion de tous les anti-pass-sanitaires qui défilent dans notre pays et dans notre département, je suis surtout un virulent défenseur de la liberté d’expression et de la liberté de manifester, au sens voltairien du terme de tolérance.

 

Ce qui se passe aujourd’hui en France me révulse. Les lois iniques et scélérates prises par Macron et par son gouvernement me scandalisent de plus en plus, me poussant moi comme des millions de français sur la voie de la radicalisation politique. Je ne suis évidemment pas opposé aux vaccins même si je comprends que certains soient intimement opposés à se faire vacciner. Suite à ces mesures liberticides, je me suis fait vacciner, contraint et forcé. Je l’aurais peut-être fait sans cela car c’était une réflexion de mon épouse et de moi-même. Et au fond, vu nos douleurs suite à chacune de ses deux doses de vaccins, je n’ose imaginer les douleurs de cette maladie lorsqu’on l’attrape.

 

Mais cela n’enlève rien à mon opposition à cette mesure ségrégationniste du pass-sanitaire. Je ne l’ai que parce que les mesures liberticides du gouvernement ne vont aller qu’en s’aggravant au cours des prochains mois alors qu’aucun des gardes-fous imaginés par les concepteurs de la Cinquième République, dont le Général de Gaulle, n’ont fonctionné, l’ensemble de ces institutions étant aux mains des mêmes membres de l’élite.

 

#jesuiscassandre pour le respect de la liberté d’expression. J’aimerais que Voltaire ait écrit la célèbre phrase qui lui est prêtée : «Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire».

 

Mais cette expression n’est pas de lui mais d’une de ses biographes anglaises Event Béatrice Hall qui écrit en 1906 le célèbre : «I disapprove of what you say, but I will defend to the death your right to say it».

 

https://www.nouvelobs.com/rue89/rue89-rue89-culture/20110414.RUE1809/arretez-avec-le-je-me-battrai-pour-vous-de-voltaire.html

 

N’empêche, que je sois d’accord avec cette pancarte de Cassandre Fristot ou non, comme l’indique Event Béatrice Hall, il est important que je me batte, même jusqu’à la mort, pour son droit à dire cela dans une manifestation, sans être accusée et condamnée pour incitation à la haine raciale. 

 

J’ai été #jesuischarlie.
Je suis désormais #jesuiscassandre.

 

Et si cela fait de moi un salaud d’antisémite, c’est que le monde, la France surtout, est complètement malade et tordue.

 

Sur la pancarte de Cassandre Fristot, on trouve entre quatre et six noms à consonance juive : Rothschild, Soros, Schwab, BHL. Les autres, je n’en sais rien. Sur un total de treize noms mentionnés sur cette pancarte. Si quatre ou six noms, cela peut correspondre au descriptif avancés par les médias  «des responsables politiques, hommes d'affaires et intellectuels pour la plupart juifs», c’est que ce vaccin (ou l’appartenance à la mouvance LREM) détraque complètement le sens de la langue française. 

 

Je comprends mieux que l’on considère qu’Israel est la seule démocratie du Proche Orient. Seule démocratie où on ne peut écrire aucun nom de dirigeant sur aucune pancarte dans une manifestation sans risquer d’être traité d’antisémite ! Sans que des commentaires d’abject ou de nauséabond ne vous soit collé aux basques. Magnifique démocratie que celle du peuple juif dans ce cas de figure ! Notre Président de la République serait juif, que l’on ne pourrait pas inscrire ou scander son nom dans la rue sans être taxé d’antisémitisme ? Aurait-on d’ailleurs le droit d’inscrire son nom sur un bulletin de vote ? Si son nom inscrit sur une affiche serait de l'antisémitisme, pourquoi avec son nom sur un bulletin serait-ce différent ?

 

Nous sommes en plein délire paranoïaque d’une élite corrompue, anti-peuple, anti-gens comme nous, qui cherche à criminaliser et à terroriser l’ensemble de leurs opposants pour demeurer au pouvoir coûte que coûte, quel qu’en soit le prix, pourvu qu’un d’entre eux y reste et continue de permettre à cette élite de conserver leurs avantages. C’est en tout cas ce que l’élection de Macron a démontré en 2017 et ce que démontre son action gouvernementale depuis cette date et les ralliements dont il a bénéficié, à droite et à gauche. Le crépuscule de l’élite au pouvoir depuis 1969, date de la fin de la présidence du Général de Gaulle. Voire avant ...

 

#je suis Cassandre et je suis pour la tolérance, en cette époque où la tolérance n’existe plus en France.

 

 

Saucratès



21/08/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres