Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Les nouveaux programmes d'enseignement au lycée - Guide et critiques des enseignements de spécialité

Saint-Denis de la Réunion - Le 14 décembre 2018

Réflexion une - Les nouveaux programmes pour la première et la terminale

 

On commence à y voir un peu plus clair dans la réforme du baccalauréat et des enseignements au lycée. Les différents enseignements, les programmes et les nombre d'heures sont enfin parus. Mais c'est la consternation ! La réforme du lycée résistera-t-elle à la fronde qui commence à agiter les lycées français en France métropolitaine, en liaison avec le mouvement des gilets jaunes et la contestation sociale qui commence à s'étendre à d'autres composantes des acteurs de la société française ? Cela me semble presque impossible à prédire. Ou plutôt, il me semble presque impossible que le gouvernement et le ministère de l'éducation nationale reculent sur ce sujet, quelque soit la hauteur de la mobilisation des lycéens. On peut aussi se poser la question d'une autre manière : en d'autres termes, la réforme actuelle voulue du baccalauréat et des enseignements au lycée est-elle une bonne ou une mauvaise chose, et l'ensemble de ses objectifs sont-ils bien apparents et surtout connus ?

 

Avant de développer ces arguments, de réfléchir sur ces sujets, il me semble surtout important de pouvoir disposer d'informations claires et accessibles sur ce que sera cette réforme des enseignements du lycée, car tout passe en fait par ces aspects des choses. Qu'est-ce qui est en jeu dans cette réforme des enseignements ? Je vais donc rapidement dessiner la réforme du lycée ci-dessous et donner les liens des différentes matières/enseignements tels/telles qu'ils/qu'elles ont été publiés/publiées dans les publications officielles.

 

Les enseignements en classe de première et de terminale seront désormais articulés, pour les enfants/adolescents qui entreront en première au lycée à partir de l'année prochaine, entre des enseignements de tronc commun, obligatoires, et des enseignements de spécialité, qui sont les suivants :

Image1.jpg
 

Le programme du tronc commun de la filière générale en classe de première sera le suivant (pour un total un volume d'heures d'enseignements de 16 heures par semaine) : Français (4h/semaine) - Histoire Géographie (3h/semaine) - Enseignement moral et civique (18h/an) - Langue vivante A et langue vivante B (4h30/semaine) - Éducation physique et sportive (2h/semaine) - Enseignement scientifique (2h/semaine).

 

Par ailleurs, chaque lycéen de première devra choisir trois enseignements de spécialité dans la liste suivante, de 4 heures d'enseignement par semaine. Sur ces trois enseignements de spécialité, le lycéen ne devra en retenir que deux en terminale (il devra en abandonner une) dont le volume horaire d'enseignement sera de 6 heures par semaine :  Arts - Histoire Géographie, Géopolitique et Sciences Politiques - Humanités, Littérature et Philosophie - Langues, littératures et cultures étrangères - Littérature, langues et cultures de l'Antiquité - Mathématiques - Numérique et sciences informatiques - Physique Chimie - Sciences de la Vie et de la Terre - Sciences de l'Ingénieur - Sciences Économiques et Sociales.

 

La première chose qui ressort de ce nouveau programme des enseignements au lycée est la disparition des mathématiques du tronc commun. Une bonne partie des élèves lycéens vont désormais cesser de se voir enseigner (et de travailler) les mathématiques après la seconde ! C'est une catastrophe pour les futures générations, même si au fond savoir dériver une fonction ou factoriser des expressions mathématiques n'est pas extrêmement utile et n'est pas très souvent utilisé par les gens dans la vie de tous les jours. Ce qui fait néanmoins réagir mon gamin de 14 ans qui est aujourd'hui concerné par cette reforme, c'est que le francais, l'histoire-geographie ou le sport continue d'appartenir au tronc commun des enseignements, mais pas les mathématiques ! Le sport est donc apparemment considéré comme plus important que les mathématiques ??? Plus largement, c'est l'ensemble des matières scientifiques qui sortent du tronc commun des enseignements à partir de la première, mis à part un enseignement de tronc commun sur les méthodes scientifiques. Avec les arts, le dessin et la musique, ce sont les seuls enseignements majeurs qui disparaissent des enseignements communs à tous les lycéens de première de l'enseignement général ! On va créer une génération qui n'aura plus entendu parler des matières scientifiques à partir de l'âge de 15 ans !

 

L'option d'enseignement de spécialité en mathématiques est par ailleurs réservé aux très forts en maths, avec un programme d'enseignement encore plus compliqué que le programme de la première et de la terminale scientifique (S). De nombreuses notions mathématiques actuellement étudiées en terminale S sont ramenées en première dans cette spécialité mathématiques ! Ce n'est donc pas une option que des élèves  moyens peuvent prendre simplement pour continuer à faire des mathématiques ! Mais un lycéen qui ne choisira pas cette option, cet enseignement, se coupera un très grand nombre d'études, des écoles préparatoires et des écoles d'ingénieurs, jusqu'aux études de sciences économiques ! 

 

La suprématie de la filière scientifique qui est aujourd'hui décriée et combattue par le gouvernement et des enseignants continuera donc d'être, au bénéfice de ceux qui seront capables de suivre le programme de l'enseignement de spécialité en mathématiques ! Ceux-là se verront ouvrir la totalité des filières d'enseignement post-bac ; les autres devront se contenter des filières qui n'utilisent pas les mathématiques comme langage ou comme outils ! Simplement, en proposant une dizaine d'autres options toutes plus intéressantes que les autres, on aura donné l'impression aux lycéens et à leurs parents que la sélection par les études scientifiques n'est plus la seule voie possible, ou la voix royale ! Mais en fait ce sera un mensonge. Les mathématiques sont forcément l'alpha et l'oméga de la sélection. Faire semblant qu'il n'en est rien n'y changera rien !!! 

 

Est-ce la seule critique contre ce nouveau programme des enseignements ? Non parce qu'il est aberrant d'ouvrir à un enfant autant de branches d'enseignement différentes, pour au final ne l'autoriser à n'en sélectionner que trois, et à imposer ce choix dès la fin de la classe de seconde ! Je ne pense pas que nombre d'enfants sachent véritablement ce qu'ils veulent faire comme études supérieures en seconde, en sachant en plus que ce choix conditionnera l'ensemble de leur choix futurs. 

 

Pour quelle raison le ministère a-t-il pris cette décision de supprimer les mathématiques du tronc commun, et de sur-sélectionner les jeunes lycéens ? Il y a une explication que je n'ose imaginer : améliorer la réussite aux tests internationaux de la France en permettant de restreindre/sélectionner le nombre des élèves des voies scientifiques pour la réserver à une élite scientifique. En effet,  la France était particulièrement mal placée dans les deux tests internationaux qui appréhendent les compétences des élèves d'une classe d'âge dans les matières scientifiques, à savoir les tests PISA (culture scientifique des élèves âgés de 15 ans) et surtout le test TIMSS Advanced (élèves des classes de terminale scientifique). Restreindre de manière drastique l'enseignement des mathématiques et des sciences en faisant disparaître les classes de première et de terminale S, sous prétexte que de nombreux élèves choisissaient cette voie même en étant mauvais dans les domaine scientifiques parce que c'était une voie d'élite) et en créant à la fois de nombreuses autres options apparemment extrêmement intéressantes, riches, et en accroissant considérablement la difficulté de l'enseignement optionnel en mathématiques et sciences physiques, est-il juste une manière de diminuer le nombre des mauvais élèves des classes scientifiques et d'accroître potentiellement le niveau moyen des élèves restant qui pourront être testés dans les enquêtes internationales ?

https://www.linternaute.com/actualite/education/1310839-pisa-2019-combien-de-points-obtient-la-france/

http://www.cnesco.fr/fr/pisa-timss-comprendre-les-evaluations-internationales/

Comparaison_PISA_TIMSS.png

Je n'ose imaginer que c'est la manière dont le gouvernement a décidé d'améliorer le niveau de la France dans les tests internationaux auxquels nous participons ! Et je n'ose imaginer que pour y réussir, ils ont décidé de faire disparaître tout enseignements scientifiques à l'immense partie des adolescents qui ne seront pas capables de suivre les spécialités scientifiques en première et terminale. Quelle proportion de lycéens abandonneront la voie de la spécialité mathématiques en première et en terminale ? On le saura les prochaines années.

 

J'ai vraiment l'impression que cette classe d'âge des enfants aujourd'hui âgés de 15-16 ans, actuellement en seconde et devant passer en première l'année prochaine (2019-2020), est une classe d'âge victime des essais d'apprentis sorciers incompétents dans les ministères et dans le monde politique. Cette génération-là a déjà subi les nouvelles idées -à la con- des spécialistes socialistes de l'éducation avec la réforme des rythmes scolaires au primaire, qui les avaient conduit à devoir à nouveau travailler le mercredi matin ou le samedi matin (promesse électorale de François Hollande que nous, parents, nous avions plébiscité à l'élisant à la présidence de la république). Cette génération-là essuie désormais les plâtres pour la réforme du lycée et du baccalauréat, une réforme mal pensée et bâclés, aux objectifs inavoués et inavouables (modifier l'échantillonnage des enfants interrogés pour accroître le niveau moyen potentiel des gamins interrogés). Elle essuie les plâtres d'une réforme visant le principal diplôme qu'ils auront à passer dans leur vie (le baccalauréat) et pour le choix des enseignements qui conditionneront l'ensemble de leur orientation et de leurs possibilités d'accès à l'enseignement supérieur. 

 

Cette génération-là paie l'addition pour un enseignement dégradé des mathématiques qu'ils subissent depuis leur plus jeune âge, cet enseignement délétère visant à faire sortir la connaissance de ce que les enfants savent déjà. La France ne doit pas être le seul pays où les techniques issues des sciences de l'éducation ont pourri l'ensemble de notre méthode d'enseignement des mathématiques : faire sortir la connaissance de l'enfant, ne plus faire de leçon mais faire découvrir par l'exemple et par l'exercice des règles ... Ce système d'enseignement des mathématiques a échoué ! Nos enfants n'ont plus eu de leçons de mathématiques depuis le collège et même avant depuis le primaire. On en voit le résultat désormais : des enfants qui sont majoritairement perdus en mathématiques, qui n'y comprennent majoritairement plus rien. Cette méthode d'enseignement ne marche pas. Les mathématiques demandent des leçons. Tout le monde n'est pas capable de découvrir des théorèmes à partir de rien, à partir de l'observation du monde. Seuls quelques immenses mathématiciens en ont été capables, tels Pythagore, Thalès, Einstein ... Le reste des humains doivent apprendre. Et rien n'est aussi simple pour apprendre que l'existence d'une leçon que l'on peut apprendre, réviser, se faire expliquer ! 

 

Nos enfants doivent aujourd'hui payer la note parce que des enseignants incompétents en mathématiques n'ont pas été capables de faire comprendre les mathématiques à une génération, parce que des spécialistes incompétents en sciences de l'éducation, dans les ministères, dans les think-tanks libéraux ou socialistes en éducation, ont inventé des méthodes d'enseignement inapplicables et criminelles, qui ont conduit une/des générations dans le mur ! Et aujourd'hui, on continue à avancer dans le mur ! Jusqu'à quand ? Désormais, les générations à venir n'auront plus eu accès aux mathématiques et aux sciences à partir de la première, parce que des incompétents à tout niveau auront été incapables de leur faire bénéficier d'un enseignement de qualité en mathématiques et en sciences ! Les concepteurs de ces méthodes et les politiques et hauts fonctionnaires pourront-ils un jour être poursuivis et condamnés pour leur incompétence criminelle par les enfants de cette génération perdue ???

 

 

Saucratès 

 

 

Liens 

http://eduscol.education.fr/cid134825/consultation-sur-les-programmes-seconde-premiere.html

https://www.snes.edu/Projets-de-programmes-du-lycee-lever-le-voile.html

 

Rappel de la liste des matières d'enseignement

Tronc commun

- Français

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/77/0/PPL18_Francais_COM_1eGen-1eTec_1024770.pdf

- Histoire Géographie

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/86/3/PPL18_Histoire-geographie_COM_1eGen_1026863.pdf

- Enseignement moral et civique

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/42/2/PPL18_EMC_COM_1eGen-1eTec_1027422.pdf

- Langue vivante A et B

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/77/6/PPL18_Langues-vivantes_COM-OPT_1eGen-1eTec-TleGen-TleTec_1024776.pdf

- Education physique et sportive

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/76/6/PPL18_EPS_COM_2e-1eGen-1eTec-TleGen-TleTec_1024766.pdf

- Enseignement scientifique

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/76/4/PPL18_Enseignement-scientifique_COM_1eGen_1024764.pdf

 

Enseignements de spécialité

- Arts

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/74/0/PPL18_Arts-plastiques_SPE_1eGen_1025740.pdf

- Histoire Géographie, Géopolitique et Sciences Politiques

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/42/7/PPL18_HG-geopolitique-ScPo_SPE_1eGen_1027427.pdf

- Humanités, Littérature et Philosophie

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/07/2/PPL18_Humanites-litterature-philosophie_SPE_1eGen_1025072.pdf

- Langues, littératures et cultures étrangères

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/70/0/PPL18_LLCE-Anglais_SPE_1eGen_1025700.pdf

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/69/9/PPL18_LLCE-Allemand_SPE_1eGen_1025699.pdf

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/70/1/PPL18_LLCE-Espagnol_SPE_1eGen_1025701.pdf

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/70/2/PPL18_LLCE-Italien_SPE_1eGen_1025702.pdf

- Littérature, langues et cultures de l'Antiquité

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/82/7/PPL18_Litterature-LCA_SPE_1eGen_1024827.pdf

- Mathématiques

http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/20/0/1e_Mathematiques_Specialite_Voie_generale_1021200.pdf

- Numérique et sciences informatiques

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/70/7/PPL18_Numerique-sciences-informatiques_SPE_1eGen_1025707.pdf

- Physique Chimie

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/79/1/PPL18_Physique-chimie_SPE_1eGen_1024791.pdf

- Sciences de la Vie et de la Terre

http://cache.media.education.gouv.fr/file/CSP/81/2/1e_SVT_Specialite_Voie_generale_1023812.pdf

- Sciences de l'Ingénieur

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/79/7/PPL18_Sciences-ingenieur_SPE_1eGen-TleGen_1024797.pdf

- Sciences Economiques et Sociales

http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Consultations2018-2019/71/2/PPL18_SES_SPE_1eGen_1025712.pdf



15/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres