Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Idées saugrenues d'un samedi soir

Saint-Denis de la Réunion, samedi 8 février 2020 (fini d'être redigé et publié le vendredi 14 février 2020)

 

Les samedi soir se suivent et se ressemblent très souvent. Et loin d'être une corvée ou une condamnation à une sorte de peine de prison, c'est un bonheur que de pouvoir vivre ces soirées de samedi les unes après les autres. Est-ce l'âge qui permet de prendre conscience de cette chance, de la chance de pouvoir vivre et profiter des moments qui arrivent ? Est-ce l'âge qui permet de prendre conscience de ce que l'on a, et de cesser de se morfondre de tout ce que l'on pourrait avoir d'autre et que l'on n'a pas ? Est-ce triste de devoir attendre d'avoir mon âge pour découvrir cette satisfaction ? Nul besoin de partir à l'autre bout de la Terre pour trouver le bonheur et la paix. Un chanteur (Cabrel) le chantait il y a bien longtemps. C'est sous notre nez que se trouve le bonheur. Evidemment, il y a des endroits où c'est un peu plus simple d'être heureux que dans d'autres ! L'Ile de La Réunion en fait partie.

 

Je vais parler de politique. Je pense que je hais le monde de la politique. Je hais plus particulièrement le nouveau monde politique né de l'élection d'Emmanuel Macron. Pendant longtemps, le monde politique était partagé entre droite et gauche, entre gaullistes, centristes, socialistes et communistes. Du moins, c'est l'image que j'en avais ... Il y avait les méchants et les gentils, d'un côté ceux qui défendaient les travailleurs, et qui nationalisaient les entreprises des capitalistes, et de l'autre ceux qui défendaient les grandes fortunes, les bourgeois, les riches. Et puis, en 2012, nous avons eu des socialistes, qui s'étaient présentés comme les ennemis de la Finance, qui conduisirent dans les faits une politique de droite, de réforme du droit du travail, favorable aux entreprises. Ensuite, ce fut la politique du nouveau monde, un jeune premier qui proposa d'ouvrir la politique au peuple, mais qui ne choisit que des gens de son Monde, des DRH, des gestionnaires de carrière, des cadres des entreprises privées, des anciens députés de gauche ou de droite qui acceptaient de tourner leur veste pour avoir une chance d'être élu. Des députés de gauche qui se montraient tels qu'ils étaient réellement : des salauds avec des idées de droite que des électeurs socialistes avaient élus pour qu'ils détruisent la République française et le droit du travail ! Et enfin des députés de droite qui avaient senti le vent tourner ou qui étaient encartés dans telle ou telle loge d'obédience. 

 

Effectivement, je hais les faux-semblants de ce monde politique. L'article suivant publié par Le Monde avait attiré mon attention justement pour cette raison. On apprend ainsi que les députés socialistes issus précédemment du Parti Socialiste, avait fondé une association à la gauche, au sein de LRM, pour supposément pouvoir faire contrepoids aux élus de droite au sein de LRM. Et on apprenait que cette initiative avait l'assentiment empressée de LRM. Mais ceci n'est qu'une gigantesque ruse, un attrape nigauds de grande envergure.

 

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/02/03/l-aile-gauche-de-la-majorite-s-organise-pour-faire-contrepoids-a-la-droite_6028235_823448.html

 

Comme il est effectivement indiqué dans l'article du Monde, cette aile gauche au sein de LRM est supposée pouvoir attirer des députés de gauche qui ne sont pas à LRM. Mais selon moi, c'est en fait son seul et unique objectif, tout juste esquissé par ses fondateurs ... Attirer des représentants demeurés au Parti socialiste ... encore et toujours ... Comme si on voulait nous faire croire que ces ministres et ces députés s'étant ralliés à Emmanuel Macron avaient encore une fibre socialiste, une fibre de gauche, un peu d'humanité en eux !

 

Quelle tragédie que cette histoire, cette aventure macroniste. Le Parti socialiste est encore certainement rempli de représentants du peuple qui avaient basculé du côté de Macron mais qui ont été battus. Et qui sont revenus oeuvrer dans l'ombre au Parti socialiste pour continuer leur sale besogne au bénéfice de son entreprise de démolition de la politique. Evidemment, le monde politique ancien se chargeait déjà très bien de cette entreprise de démolition, avec toutes ces affaires de détournement de fonds. Evidemment ...

 

Marre néanmoins que la presse, que les médias, et en premier lieu le journal Le Monde, nous prennent à chaque fois pour des guignols et qu'ils nous vendent des histoires cousues de fil blanc, des histoires rocambolesques visant juste à nous cacher les manipulations des uns et des autres, les basses volontés politiciennes qui sont à l'oeuvre dans le monde de la Macronie sans coeur et sans humanité.

 

Un deuxième sujet, et un deuxième article, avait attiré ces derniers jours mon attention. La politique de répression policière actuellement à l'oeuvre dans le monde des bisounours macronistes. On peut donc déférer devant le Parquet de Paris des adolescents à la suite du blocage d'un lycée et à la mise à feu d'une poubelle ? 

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/02/01/trois-mineurs-deferes-devant-le-parquet-de-paris-apres-un-blocage-au-lycee-ravel_6028098_3224.html

 

On va le dire vite : la Macronie est devenue une machine folle dévorant ses propres enfants et s'attaquant à tout le monde, à toute forme de contestations, lycéens, gilets jaunes, syndicalistes, parce que la Macronie crève de peur, crève de son manque de coeur, crève de rage à l'idée de ne pas pouvoir transformer en la gigantesque entreprise (ou start-up) en laquelle ces hauts managers rêvent de changer la France. 

 

Voilà ce que c'est de mettre des nouveaux venus et des girouettes à des postes de responsabilité politique, députés ou ministres ... Ils ont réussi à transformer la France en ce monstre qui dévore désormais ces enfants et tous ceux qui s'opposent à eux. Et tout ceci grâce à une police qui applique tristement les ordres illégitimes de maintien de l'ordre qui leur sont donnés. A partir de quel moment un gouvernement peut-il être considéré comme illégitime et partir de quand un peuple a-t-il le droit de se révolter et de renverser un tel gouvernement par tous les moyens, comme en 1789 ? 

 

Dernier lien, un article traitant des manoeuvres des patrons américains pour empêcher les syndicats d'exister dans les entreprises. Gageons que de telles idées fourmillent déjà dans les têtes des énarques et des maçons à l'oeuvre à la tête de l'Etat et des administrations. Dans la majeure partie des Etats américains, «pour former une cellule syndicale, il faut que 30% du personnel en fasse la demande et que 50% l’approuve lors d’une élection à bulletin secret organisée par le National Labor Relations Board. Argument des consultants : les syndicats rançonnent les salariés avec des cotisations élevées et les soumettent à leurs diktats.» 

 

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/04/en-californie-le-syndicalisme-est-redevenu-cool_6028313_3232.html

 

Quelle idée aussi sotte que grenue (saugrenue) ! Comme dirait les macronistes, vive le Libéralisme ! A quand le rétablissement de l'esclavage et de ses chaines ?

 

 

Saucratès



14/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres