Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Aberrations (5)

Réflexion cinquante (8 décembre 2018)
Retour sur l'affaire Hulot


Je vais faire un petit détour loin de l'actualité des gilets jaunes, que ce soit en France ou à La Réunion. Un petit retour sur Monseigneur Hulot. Relire ou retomber sur ses anciens écrits a quelque chose d'amusant voire d'exaltant. On se rappelle tous la démission récente, à la fin de cet été, de Nicolas Hulot du ministère de l'écologie et du développement durable. On se rappelle ainsi facilement que Nicolas Hulot avait rejoint la macronie victorieuse apres la victoire aux législatives de 2017 de La République en Marche ! Mais je ne me souvenais pas de cet épisode de juillet 2011, et de l'affaire de la désignation du candidat des verts pour l'élection présidentielle de 2012.

 

Nicolas Hulot n'est que l'ancien animateur de télévision d'une vieille émission télévisuelle qui était intitulée «Ushuaia» , dans les années 1990, et qui lui avait permis de s'ériger en protecteur de l'environnement. En juin-juillet 2011, il brigue l'investiture du parti écologiste face à Eva Joly, députée européenne et ancienne magistrate. Le 3 juillet, alors que le second tour de l'investiture écologiste bat son plein, Nicolas Hulot assure devant de nombreux journaux qu'en cas de défaite, il s'engage à ne pas se rapprocher d'un autre candidat (c'est quand même le minimum il me semble !!!).

 

Nicolas Hulot avait pourtant finalement été battu par Eva Joly qui a été désignée par Europe Ecologie pour la présidentielle de 2012. Une fois battu, Nicolas Hulot réglera ses comptes avec les écologistes par presse interposée, en se plaignant d'avoir été trahi, et qu'on ne l'ait pas désigné comme candidat alors qu'on lui avait dit qu'il était le meilleur candidat possible ! Je veux bien de la démocratie, mais seulement si on fait dire ce que je veux à la foule ! Dans cet article, il se demande notamment s'il faut un diplôme de psychologie pour arriver à comprendre les écologistes ...
http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/07/28/nicolas-hulot-accuse-les-ecologistes-de-lui-avoir-complique-la-tache_1553910_823448.html

 

Et voilà qu'en 2017, six ans plus tard, à l'élection présidentielle suivante, Nicolas Hulot n'est plus aux côtés des écologistes mais auprès de Macron, et qu'il deviendra de manière éphémère l'une de ses principales prises de guerre et de ses principales réussites d´ouvertures à la société civile ... Autant que l'on puisse parler de société civile en parlant d'un type ayant rêvé toute sa vie de devenir candidat à l'élection présidentielle (je ne dis pas président de la republique comme avait pu le rêver Nicolas Sarkozy en se rasant le matin, ou bien Emmanuel Macron) et ayant brigué l'investiture d'un Parti politique.

 

Comment se fait-il que les médias soient à ce point incapables de donner de la profondeur, de rappeler les incartades précédentes des hommes politiques qui se présentent au suffrage des électeurs ou qui s'affichent comme des soutiens d'autres candidats ? Par cette puissance d'être capable de se souvenir et de restituer les échanges, les prises de parole, les interviews du passé, les journaux et les médias pourraient être les veilleurs de notre monde, contre les ambitieux et les opportunistes qui foisonnent en politique ! Mais les médias ne remplissent ce rôle que contre une minorité des hommes et femmes politiques, essentiellement ceux de la famille Le Pen (Le Pen ne pouvait pas apparaitre dans un média sans que l'on ressorte les Dufour à chaux) ou ceux du Parti politique du Front National.. Mais pour tous les autres, les médias se taisent dans un silence assourdissant ! Ils peuvent passer à droite, à gauche, chez les écologistes, au centre, cela ne semble pas perturber plus que cela les journalistes !

 

Et pourtant, les foules étant par nature aveugles, et ayant pu moi-même totalement oublier cette histoire alors même que j'ai écrit un article à ce sujet, ce devoir de mémoire passe nécessairement par le rôle des médias. À eux de faire acte de mémoire. Il est dommage que les journalistes s'en gardent bien.

 

Nicolas Hulot est donc un opportuniste de première, un mauvais perdant évidemment comme l'affaire de juillet 2011 nous l'avait enseigné. Cela me rappelle la chanson de Dutronc, qui somme toute va comme un gant à l'ami pseudo écologiste Nicolas Hulot : «l'opportuniste» ! « J'ai tellement retourné ma veste qu'elle craque de tout coté. La prochaine fois, je retourne mon pantalon. » Gageons qu'Hulot ne va pas tarder à retourner son pantalon !

 

 

Réflexion quarante-neuf (31 août 2012)
Retour sur l'assassinat de Rachel Corrie par l'armée israélienne ... Parce qu'il y a des actes atroces dont il faut se souvenir et qui devraient être jugés un jour. Et les coupables condamnés.

 

Le 16 mars 2003, à la frontière de Gaza, à Rafah, Rachel Corrie et d'autres militants pacifistes tentaient une nouvelle fois de s’opposer pacifiquement à des démolitions conduits par l'armée israëlienne. Alors qu'elle était assise dans la trajectoire d'un bulldozer, elle sera recouverte de terre puis écrasée par un bulldozer Caterpillar D9 de l'armée israélienne, devant ses camarades. Elle était âgée de 23 ans. La version de l'armée israëlienne de cet assassinat est différente, démentant la documentation photographique des témoins ... Selon l'armée israëlienne, le conducteur de l’engin ne l’aurait pas vue, car elle se trouvait dans un 'angle mort'. La BBC a produit un documentaire intitulé 'When killing is easy' qui soutient la version selon laquelle Rachel Corrie aurait été tuée volontairement par l'armée israélienne.


Se souvenir également que l'un des bateaux de la flotille de Gaza, parmi ceux qui voulaient défier le blocus israëlien des territoires palestiniens, portait son nom !

Neuf ans après les faits, sept ans après que ses parents aient porté plainte contre l'état d'Israël pour cet assassinat, un tribunal israëlien, présidé par le juge Oded Gershon,  a rejeté mardi 28 août 2012 la plainte de ses parents. «Le juge a ainsi estimé que l'Etat israélien n'était pas responsable des dommages causés dans la mesure où ils s'étaient produits en temps de guerre. Je suis parvenu à la conclusion qu'il n'y a pas eu de négligence de la part du conducteur du bulldozer, a-t-il affirmé, en qualifiant la mort de Rachel Corrie d'incident regrettable».

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/08/28/l-etat-israelien-exonere-de-la-mort-d-une-pacifiste-americaine_1752135_3218.html

 

Je ne sais pas ce qu'il faut à la justice israëlienne pour reconnaître qu'il y a eu assassinat volontaire. «... Habillée d'un gilet orange fluo et armée d'un haut-parleur, Rachel Corrie bataille pendant deux heures avec les autres volontaires pour tenter d'empêcher l'avancée d'un bulldozer. Rachel a tenu tête au bulldozer seule parce qu'elle connaissait cette famille et parce qu'elle pensait que son action était juste. S'approchant de plus en plus de Rachel, le bulldozer a commencé à pousser la terre sous ses pieds. A quatre pattes, elle essayait de rester au sommet de la pile qui ne cessait de monter. A un moment elle s'est retrouvée assez haut, presque sur la pelle. Suffisamment près pour que le conducteur puisse la regarder dans les yeux. Puis elle a commencé à s'enfoncer, avalée dans la terre sous la pelle du bulldozer. Le bulldozer n'a pas ralenti, ne s'est pas arrêté. Il a continué à avancer, pelle au niveau du sol, jusqu'à lui passer sur tout le corps. Alors il s'est mis en marche arrière, la pelle toujours au sol, et lui est repassé dessus, poursuit Dreg Sha.

 

Rachel gisait sur le sol, tordue de douleur et à moitié enterrée. Sa lèvre supérieure déchirée saignait abondamment. Elle ne put que dire 'je me suis cassé le dos'. Après ça elle n'arriva plus à dire son nom ni même à parler. (...) Mais on pouvait voir son état se détériorer rapidement. Des signes indiquant une hémorragie interne à la tête apparurent bientôt. Après environ un quart d'heure des brancardiers sont arrivés et l'ont emmenée à l'hôpital, raconte Dreg Sha. Rachel Corrie est morte des suites de ses blessures à l'hôpital». Manifestement, les bulldozers israëliens ont des angles morts à de drôles d'endroits, vraisemblablement pour éviter de regarder toutes les atrocités qu'ils commettent !


Cette histoire est atroce, infâme. Dire que ces gens vivent/dorment tranquillement malgré toutes ces morts, que ce militaire ne regrette même pas ce meurtre ! Par ailleurs, pour une américaine tuée pour laquelle ses parents leur font un procès, combien de palestiniens ont également été assassinés sans aucune publicité ? Et certains osent avancer qu'Israël est une démocratie ! Ce nouvel exemple démontre une nouvelle fois qu'Israël est bien au contraire plutôt un état militaire et policier pratiquant la discrimination raciale et l'assassinat de ceux qui ne sont pas juifs ou en opposition avec ses positions. Neuf années après ces faits, Israël continue toujours sa politique terroriste envers les palestiniens, niant les droits des palestiniens à avoir un état indépendant et souverain comme initialement prévu à la création d'Israël et de la Palestine ...


Lire également la très belle histoire racontée par Noami Klein, journaliste (canadienne sauf erreur de ma part), auteure de 'No Logo' et de 'La stratégie du choc', sur les histoires de Jessica Lynch, soldate américaine, et Rachel Corrie, pacifiste américaine au lien suivant ... Elle nous rappelle que d'autres occidentaux ou membres de l'ISM avaient également été assassinés après Rachel Corrie par l'armée israëlienne, comme Brian Avery (24 ans), le 5 avril 2008, Tom Hurndall, militant britannique d’ISM, le 11 avril 2008, ou James Miller, caméraman britannique.

 

Et enfin, le beau site in mémoriam de Rachel Corrie ... J'ai lu quelques-uns des mels qu'elle échangea avec sa famille tels qu'ils ont été publié par le Guardian ...

http://www.rachelcorrie.org/

 

(j'ai déjà cité une partie de ces sources et cette histoire en octobre 2008)

https://saucrates.blog4ever.com/blog/lire-article-447196-2047528-aberrations__2_.html

 

 

Réflexion quarante-huit (31 juillet 2011)
L'affaire Hulot chez Europe Ecologie Les Verts


Début de ce mois de juillet, Nicolas Hulot, ancien animateur de télévision, autrefois présentateur de l'émission Ushaïa et défenseur de l'environnement, brigue l'investiture du parti écologiste face à Eva Joly, députée européenne et ancienne magistrate. Le 3 juillet, alors que le second tour de l'investiture écologiste bat son plein, Nicolas Hulot assure devant de nombreux journaux qu'en cas de défaite, il s'engage à ne pas se rapprocher d'un autre candidat.

http://www.lepoint.fr/politique/hulot-je-ne-rejoindrai-pas-un-autre-candidat-03-07-2011-1348661_20.php

Nicolas Hulot a finalement été battu par Eva Joly qui est désignée par Europe Ecologie pour la prochaine présidentielle de 2012. Ce vendredi, Nicolas Hulot réglait ses comptes avec les écologistes par presse interposée, en se plaignant d'avoir été trahi, et qu'on ne l'ait pas désigné comme candidat alors qu'on lui avait dit qu'il était le meilleur candidat possible ! Je veux bien de la démocratie, mais seulement si on fait dire ce que je veux à la foule ! Il semble avoir trop fréquenté Nicolas Sarkozy ! 
http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/07/28/nicolas-hulot-accuse-les-ecologistes-de-lui-avoir-complique-la-tache_1553910_823448.html

 

Nicolas Hulot dans cet article passe simplement pour un mauvais perdant, et repart dans les atermoiements de la précédente élection présidentielle qui l'avait conduit à présenter un pacte écologiste qu'il avait proposé à tous les hommes politiques, et qui l'avait conduit à se rapprocher notamment de Nicolas Sarkozy. Dans cet article, il se demande notamment s'il faut un diplôme de psychologie pour arriver à comprendre les écologistes ...

 

Dans l'article de ce jour, Hulot le mauvais perdant envisage désormais de quitter Europe Ecologie, coupables de ne pas l'avoir choisi ... Pour rallier un autre candidat ? L'avenir nous le dira. Mais il est particulièrement indigne d'agir comme cela, simplement parce que l'on a été battu démocratiquement, comme si la seule chose que l'on recherchait, que Hulot le mauvais perdant voulait, c'était une investiture présidentielle ! Les écologistes ont bien fait de ne pas le choisir !
http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/07/30/nicolas-hulot-envisagerait-de-quitter-europe-ecologie-les-verts_1554564_823448.html

 

 

Réflexion quarante-sept (14 mars 2011)
L'absence d'humanité des élus UMP ... L'affaire du licenciement d'une directrice générale d'un office HLM après un cancer ...


Elle s'appelle Brigitte Brevan. Agée de 49 ans, elle sort d'un cancer du sein qui l'a frappé en décembre 2008. Opérations, chimiothérapies ... Elle qui avait été nommée en 2008 directrice générale de Confluence Habitat, l'office HLM de Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne, dont le président est l'ancien ministre de l'outre-mer Yves Yégo, et maire de la ville (après y être entrée en 2002 comme responsable financière.
http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/03/14/la-directrice-de-l-office-hlm-de-la-ville-d-yves-jego-licenciee-apres-son-cancer_1487653_3224.html

 

Jusqu'en décembre 2008, tout va bien pour elle. Elle prend sa carte à l'UMP après qu'on lui ait fait remarquer que ce serait bien vu ... Mais elle doit s'arrêter le 1er juillet 2009 pour combattre sa maladie et se reposer. Le conseil d'administration de l'office HLM nomme un proche d'Yves Jégo (Jean-Philippe Sudre) pour la remplacer. Le 22 juillet 2009, le conseil d'administration, sur proposition d'Yves Jégo, déclasse Brigitte Brevan en directrice générale adjointe alors qu'elle est censée reprendre son poste début septembre. Elle ne reprendra finalement son poste que début juillet 2010, subissant des faits de harcellement moral ... à l'inspection du travail et le parquet de Fontainebleau ouvre une enquête préliminaire. Le 13 septembre 2010, elle est convoquée pour un entretien préalable à licenciement, pour motif de suppression de poste pour économies (ce qui n'empêche pas apparemment l'office HLM au même moment d'effectuer trois nouveaux recrutements au même moment).

 

Drôle d'image donnée de l'UMP et de ses principaux responsables politiques ! Des hommes comme Yves Jégo n'hésiterait donc pas à placardiser des hommes ou des femmes, victimes de maladie aussi graves que des cancers du sein, pour placer leurs amis à des postes de directeur général ! Il ne faut donc pas être malade devant eux ! Gare aux faibles et aux blessés ! Yves Jégo et ses homologues ne seraient-ils rien d'autres que des prédateurs attirés par l'odeur du sang, de la mort et de la maladie, prêts à abréger les souffrances de ceux qui les entourent et les servent, prêts à sacrifier tous ceux qui ne les serviront pas suffisamment efficacement ?

Ce n'est évidemment pas très surprenant d'un parti politique comme l'UMP, avec son idéologie ultra-libérale pourrie. Ni d'hommes politiques qui n'hésitent pas pour la plupart à se séparer de leurs épouses un peu trop âgées, un peu trop usées et pas assez 'people' à leur goût pour plaire à leur chef ... Et ce sont à des salauds comme Yves Jégo ou Eric Besson que des électeurs et des électrices confient leurs suffrages ??? 


Saucratès


Mes écrits précédents en matière d'aberrations ...
1.https://saucrates.blog4ever.com/blog/lire-article-447196-2046727-aberrations__1_.html

2.https://saucrates.blog4ever.com/blog/lire-article-447196-2047528-aberrations__2_.html

3.https://saucrates.blog4ever.com/blog/lire-article-447196-2047533-aberrations__3_.html
4.https://saucrates.blog4ever.com/blog/lire-article-447196-2047557-aberrations__4_.html



14/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres