Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Sexe, devoir, obligation et mariage

Saint-Denis de la Réunion, mardi 13 avril 2021


Le site Mediapart se serait ému d’une décision de la cour d’appel de Versailles, les juges ayant «prononcé un divorce aux torts exclusifs d’une femme, parce qu’elle refusait tout rapport sexuel avec son mari depuis près de huit ans». L’information de Mediapart daterait du 17 mars 2021 et l’article du Monde sur le même sujet date du 30 mars 2021. La décision en cause serait beaucoup plus ancienne puisque la Cour de Cassation a rejeté le pourvoi de la femme en date du 17 septembre 2020, par un arrêt de rejet, sans audience ni motivation.

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/03/29/le-droit-au-sexe-dans-le-mariage-est-il-une-obligation_6074792_3224.html

 

À entendre les féministes et les bonnes âmes, cette décision de la Cour d’appel de Versailles serait une abomination, ainsi qu’un anachronisme. Anachronisme parce que «la chambre criminelle de la Cour de Cassation reconnaît depuis 1992 qu’une relation sexuelle forcée entre mari et femme est susceptible de constituer un viol.» L’avocate de la femme condamnée a déposé un recours devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) et celle-ci estime «que l’absence de relations intimes après trente ans de mariage ne doit pas être en soi un motif qui rend (la poursuite de) la vie commune impossible». L’avocate a même rajouté, selon le Monde, que «le mariage ne peut pas être un asservissement sexuel.»

 

A se demander si le mot est suffisamment fort ... «asservissement sexuel» pour parler de relations sexuelles dans le cadre du mariage entre une femme et son mari, entre un homme et sa femme ... Pauvres femmes asservies sexuellement par des époux insatiables !

Une autre avocate, Me Mauger-Vielpeau, indiquait pour sa part «être choquée dans son expérience d’avocate de voir beaucoup de femmes dire qu’elles se sentent obligées (de se plier au devoir conjugal). J’ai beau leur dire qu’elles ne peuvent pas été contraintes, elles restent accrochées à cette notion du devoir conjugal.»

 

Autre magnifique satie d’une autre avocate, Mme Mattiussi : «Le devoir conjugal met les époux en position de consentir aux relations sexuelles pour remplir leurs obligations juridiques et échapper à la menace d’un divorce pour faute». «C’est consentir avec répugnance pour faire plaisir à l’autre» ! Il ne faudrait pas permettre à des extrémistes féministes de devenir avocates !

Et en parlant de belle âme, le député MODEM du Finistère, Erwin Balanant, ne voit «rien de choquant à ce que des personnes n’aient plus de relations sexuelles, mais le qualifier de faute est problématique».

 

Bizarrement, je ne pense pas qu’il y avait eu autant de réactions lorsqu’un mari avait été «condamné à verser des dommages et intérêts à sa femme qu’il n’avait pas touché au bout de cinq de mariage. Les juges y avaient vu une indifférence injurieuse» !

 

Allons plus loin ! Au-delà des relations sexuelles, n’est-il pas inconcevable, répugnant, de devoir imposer à un homme ou une femme de devoir parler à son époux et à son épouse, ou de devoir lui faire des cadeaux ou lui offrir des bouquets de fleur, juste «pour faire plaisir à l’autre», comme l’indiquait Maitre Mattiussi ? 


Reconnait-on l’existence du devoir conjugal ? Et un homme et une femme peuvent-ils rester ensemble s’ils ne partagent plus l’envie de faire l’amour ensemble ? Vraisemblablement oui, à un certain âge ... Tant qu’il y a de l’amour et de la tendresse. C’est évidemment moins simple si un seul des époux n’en a plus envie, et pas l’autre ... Il y avait très vraisemblablement dans cette sordide histoire une histoire de gros sous, des prestations alimentaires non versées en cas de divorce pour faute, ou juste une posture féministe de la femme et de son avocate ! Ce mariage de toute façon ne se relèvera pas de cette histoire, de ce jugement, de ces attaques !

 

 

Saucratès



13/04/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres