Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

L’offensive russe en Ukraine marque la fin d’une époque, sonne le glas de la démocratie en France

L’offensive russe en Ukraine marque la fin d’une époque, sonne le glas de la démocratie en France

 

Par Saucratès 

 

Saint-Denis de la Réunion, Samedi 5 mars 2022


Un nouveau samedi soir sur cette Terre, passé sur la terrasse. J’ai évidemment la chance de ne pas vivre dans un pays en guerre, à ne pas devoir craindre l’arrivée de tanks russes ou américains, à ne pas devoir craindre pour ma vie ou celles de mes proches. Je peux tranquillement siroter une bonne bouteille de vin. Mes enfants peuvent sortir s’amuser avec des amis. Je sais bien que dans nombre d’autres endroits sur Terre, d’autres que moi n’ont pas cette chance. Ils vivent dans des pays en guerre, que ce soit en Afrique face à des mouvements terroristes, en Syrie ou en Palestine, potentiellement victimes d’attaques des armées syriennes ou israeliennes ou à des mouvements encore une fois terroristes, ou enfin en Ukraine, face à l’armée russe ou aux loyalistes ukrainiens. 

J’ai évidemment de la chance. Au fond non pas parce que je vis dans une démocratie puisque je pense que les chinois peuvent dire plus ou moins la même chose en Chine continentale, même si tout le monde est d’accord pour dire que la Chine ne correspond pas à la définition occidentale d’une démocratie. Il en va de même pour les Hongrois ou les Polonais malgré le fait qu’ils vivent sous le règne d’un horrible régime illibéral. 

Je ne répondrais pas à la question de savoir si j’estime que la France est oui ou non une démocratie. Mon épouse me dirait que le simple fait que je puisse l’écrire est le signe que je vis en démocratie. Sous une dictature ou une tyrannie, je serais déjà en prison. Peut-être a-t-elle raison.

 

Non, malgré tout, quelque soit le nom que l’on donne à notre régime politique, pseudo-démocratie ou autre nom, je pense malgré tout que cette épidémie de coronavirus et plus encore cette offensive russe en Ukraine marqueront la fin d’une époque où la diversité des opinions était admise, existait dans les grands médias occidentaux, quelque soit leur génération. Que ce soit dans la plus ancienne, la presse écrite, dans ceux qui l’ont suivi comme les médias télévisuels, ou enfin dans les plus recents, sur les réseaux sociaux, ces deux accidents marquent une rupture. Plus de pluralisme d’opinion, seule la parole officielle est désormais retranscrite dans les médias occidentaux et toutes les opinions différentes ou divergentes, sous couvert de lutte contre les fausses nouvelles, vont être éradiquées. Même les réseaux sociaux comme FaceBook se plient à cette methode. Une police des opinions est mise en œuvre, à cent mille lieux de l’idéal de neutralité du Web.

 

Il y aura un avant et un après guerre russo-ukrainienne. On peut interdire des médias, même en Europe, parce qu’ils sont la voix de la Russie. On peut imposer à un média russe de respecter une pluralité des opinions sur l’offensive russe en Ukraine, sans aucunement imposer la même pluralité d’opinions à tous les autres médias francais et européens qui ne rendent compte de la guerre en Ukraine que sous le prisme d’une agression gratuite de la Russie.

 

La pluralité des opinions pour les pouvoirs politiques occidentaux se résument donc à exposer la seule opinion majoritaire autorisée par le pouvoir politique ? C’est cela la démocratie occidentale ? C’est cela la démocratie, la pluralité d’opinions ? Dire ce que le pouvoir politique aux commandes de l’Etat impose de dire ?
- Les bienfaits de la vaccination ?

- L’insupportable agression d’un État indépendant par un dictateur fou et sanguinaire ?

- Les réponses présidentielles géniales apportées aux revendications des gilets jaunes et la stupidité et l’extrémisme de ceux qui continuent à manifester malgré le fait que le Président, dans sa grande magnanimité, ait totalement répondu à leurs revendication et leur souffrance, avec l’aide du réalisateur Cyril Dion.

 

La guerre russo-ukrainienne sera le début d’une nouvelle ère, ère durant laquelle la vérité ne ressortira plus. Il n’y aura plus que la vérité officielle qui sera retranscrite par les médias français ou occidentaux. Des questions sur la simultanéité de l’offensive occidentale sur des velléités russes d’invasion de l’Ukraine, et les élections présidentielles françaises, sur les résultats affichées des sanctions occidentales contre la Russie, au bord de l’explosion civile, au bord de la banqueroute, au bord de l’asphyxie financière, rien de tout cela ne sera plus jamais interrogé par les médias français ou occidentaux. Macron présenté comme un grand chef de guerre à un mois de l’élection présidentielle ? Malheureux hasard du calendrier ? Simple réalité ?


J’espère juste que cette guerre en Ukraine existe réellement et que tout ceci n’a pas été inventé par le gouvernement et les médias français pour permettre la réélection de Macron ! Après tout, qu’est-ce que j’en sais ?

 

Il y aura un monde d’avant et un monde d’après. Dans ce monde d’après, on ne pourra plus savoir la vérité sur cette histoire de pandémie de coronavirus, sur la recherche de responsabilité de ce gouvernement dans cette crise, de leurs responsabilités dans l’instauration de mesures liberticides entravant, remettant en cause nos libertés publiques imprescriptibles et indénonçables. Dans ce monde d’après, Macron la réélection de Macron et la main mise de ses idées liberticides sur la politique française marquera le glas de ce qu’aujourd’hui nous appelions une démocratie.

 

 

Saucratès

 

 

Nota : L’image de Macron, Le Drian et Le Mer menaçant la Russie d’une guerre et de sanctions me rappelle une citation tirée d’un film : «la botte n’est pas en conflit avec la fourmi». Les menaces de Macron, Le Drian et Le Mer me rappelle tristement que face au géant russe, ils (ainsi que nous pauvres français) ne sont que de misérables insectes … La citation est de Loki dans Avengers …

 

Imaginez donc la caricature que je ne saurais pas dessinée. Macron, Le Drian et Le Mer s’agitant dans tous les sens, minuscules, et au dessus d’eux, la botte de Poutine prête à s’abattre et à les écraser ! Et vous aurez la caricature que les journaux français ne s’autoriseront jamais plus à publier. 



05/03/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres