Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Le journal Le Monde défend l’innommable

Le journal Le Monde défend l’innommable

Par Saucratès 

 

Saint-Denis de la Reunion, lundi 21 février 2022

 

La lecture de cet article témoigne d’un basculement des démocraties occidentales, sensées reposer sur des bases démocratiques, juridiques, sur le respect des libertés individuelles, vers un régime devenu dictatorial, reposant sur la seule prise en compte de la tyrannie de la majorité, sans respect des droits de certaines minorités (je parle de certaines minorités parce qu’il existe des minorités ethniques ou sexuelles qui sont adulées, idéalisées par cette même tyrannie majoritaire, dont ces minorités constituent justement une des composantes, voire la principale composante. Par contre, les minorités des gilets jaunes ou des non-vaccinés, c’est-à-dire ceux qui se révoltent contre l’ordre établi, eux, ils ne comptent pas. Et il est normal de chercher à les emmerder, les arrêter, les priver de leurs droits, les embastiller (au moins, Louis XVI offrait des conditions de détention acceptables à ceux qui bravaient sa censure, à l’inverse de Macron jupitérien).

 
https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/02/20/justin-trudeau-premier-ministre-depasse-par-la-trumpisation-de-la-politique-canadienne_6114541_3232.html

 

Je comprends cet article du Monde comme la comparaison entre un premier ministre canadien inerte face à des manifestants pacifiques, et un président de la République française encensé par ce journal pour avoir interdit l’accès de la capitale française aux convois de la liberté et pour avoir réprimé à coup d’amendes pharaoniques et d’arrestations arbitraires ses opposants qui réussissaient à rentrer dans Paris et à tenter de faire entendre leurs voix.

 

Un journal qui était ainsi le chantre de la démocratie, du respect des droits, de tous les droits, un journal qui faisait entendre la voix du peuple lors des grandes manifestations populaires contre les réformes Juppé ou les contrats jeunes se fait donc aujourd’hui le chantre de la répression arbitraire et des interdictions de manifester, permettant de libérer la France des corporatismes. La mue macroniste de nos représentants au parlement a ainsi également frappé les grands médias français ! Le peuple, les ouvriers, les employés sont désormais aussi leurs ennemis et ils écrivent désormais à la fois pour leur lectorat macroniste ou gagné au macronisme, mais aussi pour intoxiquer, manipuler, aveugler, hypnotiser, empoisonner l’esprit de leurs autres lecteurs pour que ceux-ci se transforment en électeurs de Macron !

 

Comme le disait Padmé Amidala, reine des Naboos, dans l’Episode III de Stars Wars, «La Revanche des Sith» : 

 

«Ainsi s’éteint la liberté, sous un tonnerre d’applaudissements.»

 

On en est arrivé à ce point en Occident, ou plutôt en France. Le premier quinquennat de Macron aura étouffé la démocratie française et permis de faire disparaître l’esprit de résistance à l’Innommable de la grande majorité de nos concitoyens. Tous ces gens bien pensants, désormais malveillants à l’encontre de tous ceux qui n’acceptent pas les privations de liberté, l’obligation vaccinale ou même simplement l’interrogation sur les bienfaits de la vaccination à l’aveugle, tous ceux qui n’acceptent le refus d’adulation de leur héros jupiterien, de leur sauveur. Un abruti les a tous hypnotisés et ces gens-là s’attaquent aveuglément à tous ceux qui ne partagent pas leur aveuglement et leur fascination pour cet abruti-là !

Et le journal Le Monde participe désormais à cette œuvre de manipulation des esprits, d’empoisonnement des esprits, apparemment contraint par les puissances de l’argent ou l’accointance vis-à-vis du pouvoir pharaonique et séduit par ses prébendes juteux. 

Les voilà donc à se réjouir de mesures de privation de liberté de se déplacer et de manifester, d’arrestations arbitraires, tout ceci soit disant pour sauver la démocratie, parce qu’ils croient voir derrière ces manifestants, derrière ces manifestations populistes, l’ombre de Moscou, la main de l’extrême droite française, ou de l’all-right trumpiste américaine !

 

 

«Ainsi s'éteint la liberté, sous un tonnerre d'applaudissements.»

 

 

Saucratès



21/02/2022
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres