Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

L’emballement politico-médiatique en faveur de l’Ukraine tourne à la farce

L’emballement politico-médiatique en faveur de l’Ukraine tourne à la farce

 

Par Saucratès 

 

Saint-Denis de la Réunion, samedi 11 juin 2022


La guerre en Ukraine continue de révolutionner notre vie. Ruptures en tout genre de denrées alimentaires, les pâtes ou l’huile à La Réunion, le lait infantile aux Etats-Unis … Explosion de l’inflation qui atteint des niveaux inoubliés depuis plusieurs dizaines d’années. On croit rêver. 

 

Bien sûr, tout ceci n’est rien en regard du fracas des bombes et des chars que certains vivent. Il y a bien pire que certaines restrictions et un peu d’inflation !

Ce qui est plus surprenant évidemment, c’est l’emballement en faveur de l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe. La victoire ukrainienne pour l’Eurovision parait absolument anormale, même si l’Eurovision n’est qu’un concours de chanson sans aucun intérêt. Désormais, on ne serait plus étonné si les organisateurs faisaient tout pour que l’Ukraine gagne la coupe d’Europe de football, Roland-Garros ou le tournoi des Six-Nations en rugby. Au fond, n’est-il pas anormal que l’Ukraine ne joue pas le tournoi des Six-Nations ? Pourquoi n’y a-t-il pas déjà une demande d’intégration accélérée au tournoi, du coup, des Sept-Nations ? 

Je ne m’en cacherais pas. Les exagérations autour de cette guerre en Ukraine me font «chier». La victoire si évidente de l’Ukraine au concours de l’Eurovision me fait chier, mais au fond, ce n’est pas pire que la victoire de la drôle de personne barbue et en robe qui avait gagnée ce même concours de chant il y a quelques années. C’est un non-sujet. L’Eurovision n’a pas vraiment de valeur, si jamais il en a eu.

 

Au fond, les interventions de Zelenski, à tout va, me font «chier», même si c’est plutôt l’écho que leur donne les médias qui me font «chier», comme s’il était normal que Zelenski soit reçu en visioconférence par les divers parlements de par le monde. Soyons clair, le fait même que le président ukrainien puisse faire un discours devant les parlementaires français ou européens est un non-sens absolu. Le président de la république ne peut pas se rendre devant le parlement français mais Zelenski le pourrait lui ? N’est-ce pas hallucinant ?

 

Si on suit ce raisonnement, un ukrainien ou une ukrainienne devrait remporter Roland-Garros, ou plutôt Wimbledon parce que le tournoi anglais a choisi d’interdire aux joueurs ou joueuses russes et biélorusses d’y participer. Raté pour Roland-Garros puisque c’est un espagnol, qui l’a gagné pour la quatorzième fois, et une polonaise chez les femmes.

 

https://www.lemonde.fr/sport/article/2022/05/25/a-roland-garros-la-guerre-en-ukraine-divise-le-circuit_6127596_3242.html

 

Parce que la Russie a envahie l’Ukraine, est-il normal que l’on taise à Roland-Garros la nationalité de tous les joueurs et jouesses russes ou biélorusses ? Aurait-il été normal que ces joueurs et joueuses soient interdits de tournoi de Roland-Garros sous prétexte qu’ils sont russes ou biélorusses ? Est-il normal de ne pas être choqué du fait que les joueurs et joueuses ukrainiennes puissent se déclarer offensés par la présence et la participation des joueurs ou joueuses russes ou biélorusses à cette compétition ? 

 

Et le fait que l’on trouve aussi normal que le président ukrainien Zelensky soit intervenu au forum de Davos et puisse y indiquer avoir «besoin du soutien d’une Europe unie». Mais il se prend pour qui celui-ci ? Pourquoi toute cette dramaturgie, tout ce spectacle autour de cette guerre, et non pas avec les précédentes ?  

 

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/05/25/guerre-en-ukraine-en-direct-dans-le-donbass-sievierodonetsk-de-nouveau-bombardee-zelensky-regrette-le-manque-d-unite-des-pays-occidentaux_6127578_3210.

 

C’est évidemment parce qu’il s’agit d’un conflit opposant au final les États-Unis d’Amérique et la Russie, parce que c’est la Russie. Et parce qu’il est désormais de bon ton pour les pays occidentaux de choisir son camp, de choisir le camp des américains et de jouer dans la surenchère médiatique pour démontrer aux américains son importance et sa puissance.

 

L’aspect géopolitique de cet affrontement ne doit pas être oublié. Au fond, le but ultime géopolitique n’est-il pas de faire reculer la Chine et lui démontrer la dangerosité potentielle d’une invasion de Taïwan et le coût économique qu’une telle invasion représenterait pour la Chine ?

 

L’hystérie médiatique ambiante dans laquelle nous vivons désormais n’est ainsi qu’un épiphénomène. Au fond, n’est-il pas choquant devoir tous ces événements mediatiques, tous ces journaux et médias qui barrent leur titre de Une de ce slogan stupide : «Solidarité avec le peuple ukraibien» alors que ces mêmes journaux ont été tellement silencieux, muets et n’ont jamais affiché le moindre message de solidarité avec le Peuple des gilets jaunes français !… alors que ceux-ci étaient pourtant gazés, chargés, matraqués, énucléés par ce pouvoir politique macroniste dont ils font aujourd’hui comme hier la propagande !

 

Macron et l’Etat français, comme les européens dans leur ensemble, font aujourd’hui preuve de la même obédience devant les américains que les médias et journaux français font et ont fait preuve d’obédience à Macron et au pouvoir des macronistes ! Et cette absence d’analyse critique de la majeure partie des médias et journaux français sur la politique intérieure française (la crise des gilets jaunes comme l’appui politique à Macron et son parti) tout comme sa politique extérieure est dramatique.

 

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/05/25/la-commission-europeenne-propose-de-confisquer-les-avoirs-des-oligarques-russes-qui-violent-les-sanctions_6127563_3210.html

 

https://www.lemonde.fr/sport/article/2022/05/25/le-gouvernement-britannique-autorise-la-vente-de-chelsea_6127602_3242.html

 

Il y a évidemment un dernier et ultime problème dans cette guerre russo-ukrainienne et son traitement politico-mediatique. La Commission européenne et les gouvernements européens peuvent ainsi confisquer les biens d’oligarques russes, que l’on estime proche du pouvoir russe, ou vendre unilatéralement les propriétés, les biens, les entreprises de ces oligarques ? Ainsi cette confiscation puis cette vente du club de Chelsea. La société civile fait également assaut d’inventivité et de délation pour traquer les biens, les maisons, les yachts appartenant à ces mêmes oligarques russes ou à Poutine et ses proches, aux militaires russes ou autres.

 

Pour moi, tout ceci est extrêmement dangereux et attentatoires à nos libertés publiques. Aujourd’hui, ce sont les oligarques russes qui sont dans le collimateur ? Mais demain, cela pourra être qui ? Je serais un milliardaire français, européen, américain ou chinois, j’aurais peur. C’est un précédent inquiétant.

 

Je trouve aussi particulièrement surprenant cette chasse aux biens des oligarques russes. On n’a jamais été capable de confisquer les biens et les avoirs des groupes terroristes ou mafieux, des fraudeurs du fisc en France où en Europe, des dictateurs et tyrans en poste ou en fuite, on arrive difficilement à les circonscrire et à les rechercher avec moult difficultés administratives, et là, d’un seul coup, partout dans le monde, on est capable de déterminer que tel yacht ou telle propriété appartient à untel ou untel et à pouvoir les confisquer. 

 

Pourquoi dans ces conditions cela n’a-t-il jamais été fait avant, pourquoi il est si difficile faire fonctionner la coopération fiscale et de saisir et de faire imposer tous ceux qui fraudent, détournent, volent ? Je ne peux m’empêcher à la fois de trouver cela extrêmement dangereux et extrêmement suspect.

 

Seule chose que j’espère dans ce monde fou, c’est que Poutine mettra en œuvre le même processus de confiscation et de spoliation des biens appartenant aux puissants et aux oligarques des États qui l’agressent.

 


Saucratès



11/06/2022
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres