Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Quelques pensées éparses pour les dernières heures de cette année 2021

Quelques pensées éparses pour les dernières heures de cette année 2021

 
Par Saucratès 

 

Saint-Denis de la Réunion, vendredi 31 décembre 2021

 
Pour finir cette année 2021, je ne vois rien de plus beau que ces quelques mots de cette citation, tirés d’un morceau de musique d‘Adrian Ström :

 

«Je n'ai rien de particulier. Je suis un homme ordinaire avec des pensées ordinaires et une vie ordinaire. Aucun monument ne m'est dédié et mon nom sera vite oublié. Mais d'un certain côté, j'ai aussi bien réussi que n'importe qui.»

 



Je trouve ces premiers mots magnifiques, cette voix qui exprime non pas une ode à l’amour, mais une ode à notre vie à tous. Moi également, je n’ai qu’une vie ordinaire, et effectivement, je ne survivrais pas longtemps dans les souvenirs des gens. Je serais vite oublié, moi aussi. On ne parlera plus de moi dans quelques dizaines d’années, dans quelques siècles, rejoignant en cela la situation de centaines de millions de nos contemporains, et de nos prédécesseurs. Rares sont ceux que les gens n’oublient pas ; tout le monde ne peut pas être un Charles de Gaulle, un Voltaire ou un Jean-Jacques Rousseau, ou un George Washington. 
 
Le plus souvent, ceux qui survivent dans les mémoires, ceux dont on se rappelle, le sont pour de mauvaises raisons. Ce sont souvent les monstres. Je pense que les noms d’Adolf Hitler ou Joseph Staline hanteront ainsi longtemps les mémoires. Du coup, peut-être vaut-il mieux alors ne laisser que peu de traces dans les mémoires, d’être rapidement oublié …

 

Pour en revenir à cette magnifique chanson, la voix que l’on entend n’est pas celle d’Adrian Ström, mais celle de James Garner (ou plutôt celle de sa doublure en français, Marc Cassot), qui interprète le personnage de Noah Calhoun, dans le film «N’oublie jamais». Ces paroles sont d’ailleurs tirés du livre de Nicolas Sparks, «Les pages de notre amour».

 

Sur ces derniers mots, je vais vous laisser fêter ses derniers instants de cette année 2021 avec ceux que vous aimez. Derniers instants d’une drôle d’année. En espérant que 2022 ne sera pas encore pire que 2021 avec ce nouveau variant Omicron et ses centaines de milliers de cas diagnostiqués chaque jour.

 

Meilleurs vœux pour 2022.

 

 

Saucratès 



31/12/2021
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres