Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Abécédaire du Coronavirus - vaccin, caillots sanguins et passeport sanitaire

Saint-Denis de La Réunion, dimanche 14 mars 2021


L’épidémie de coronavirus a télescopé toute notre existence depuis désormais plus d’un an, et elle télescope même ma production d’écrits sur ce blog. Mais comment résister au besoin de s’exprimer sur les diverses décisions rocambolesques, invraisemblables, insupportables de nos dirigeants et de tous ceux qui ont une miette de pouvoir ou d’influence dans ce monde ? 

 

Le premier sujet que je ne peux m’empêcher d’évoquer concerne la suspension du vaccin Astra-Zeneca dans plusieurs pays européens, mais pas en France, et ailleurs dans le monde. Une quarantaine de cas d‘embolies pulmonaires et de formations de caillots sanguins ont été observés dans quelques pays européens, quelques jours après une injonction de vaccin Astra-Zeneca mais selon le fabriquant, selon les autorités sanitaires européennes, aucun lien de cause à effet n’a pu être démontré dans ces différents cas !

 

C’est cela qui est extraordinaire dans cette période actuelle, le fait qu‘aucun lien de cause à effet ne peut jamais être demontré dès lors que la contestation est contraire aux intérêts des puissants et des gouvernements. On nous injecte un produit sur lequel jamais aucun réel test n’a pu être réellement réalisé, ou plutôt, il s’agit d’un produit pour lequel jamais des tests n’avaient été réalisés aussi rapidement et jamais une autorisation de mise sur le marché n’avait été aussi rapidement donnée. Mais évidemment, les anglais dans cette période post-Brexit, et les américains sous l’ère de leur nouveau Président Joe Biden, avaient pris cette décision d’autorisation de mise sur le marché encore plus rapidement. Quel choix avaient les autorités sanitaires européennes, pouvaient-elles simplement repousser la mise sur le marché de ce vaccin ou bien vérifier sérieusement les tests effectués par les laboratoires pharmaceutiques ?

 

Et si demain, la liste des morts s'allonge en raison du vaccin, nous sera-t-il possible de poursuivre quelqu’un parmi tous ceux qui nous auront poussé et incité à nous faire vacciner, avec toutes ces menaces de ne pas pouvoir se déplacer ou partir en vacances, voire même ne plus être autorisé à partir au restaurant, au cinéma, au théâtre ou dans les musées.  Qui sera responsable de nous avoir empoisonné ? Macron et sa clique, et les dirigeants de tous les pays européens ? Mais ils nous assureront qu’ils ne savaient pas, la main sur le cœur ! Comme pour l’affaire du sang contaminé ! Seront-ce les responsables des agences de santé nationales et européennes ? Mais elles subissaient la pression des politiques qui voulaient commencer au plus vite leur campagne de vaccination ! Seront-ce alors les dirigeant de Pfizer ou d’Astra-Zeneca qui seront considérés comme coupables, ou bien quelques directeurs de recherche ou laborantins de ces laboratoires que l’on accusera d’avoir travesti les résultats et qui serviront de boucs-émissaires bien commodes et faciles ?

 

Evidemment, tout le monde se découvre des competences en médecine dans le cadre de cette épidémie, tout particulièrement pour ceux qui cherchent à débusquer les horribles complotistes qui se cachent un peu partout sur internet. Donc, à ces spécialistes autoproclamés en médecine, je les interroge sur le nombre de milliers de cas de formation de caillot sanguin sans aucune raison particulière, qui doivent se produire chaque année dans chacun de nos pays européens ? Il doit y en avoir des milliers chaque année, voire des dizaines de milliers dans chacun de nos pays. Sinon, comment les autorités sanitaires européennes peuvent-elles assurer que la quarantaine de cas observés n’est pas statistiquement différente des cas attendus en matière de thromboses mortelles entraînant la mort ?

Que ferons-nous si l’un de nos proches meurt demain après l’injection de ce vaccin ? On se dira qu’il aurait aussi pu mourir du covid-19 et que c’est la faute à pas de chance. Mais les personnes qui se font vacciner ne le font pas pour risquer de mourir ou d’avoir dans quelques années de nouvelles complications de santé !

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/03/14/covid-19-l-australie-veut-etablir-une-bulle-de-voyage-avec-singapour_6073066_3244.html

 

Le deuxième sujet que je ne peux m’empêcher d’aborder est évidemment ce satané passeport sanitaire qu’ils veulent nous imposer, de façon à rendre indispensable la vaccination pour se déplacer, voyager, prendre l’avion. Je ne peux que renvoyer sur le tres bon papier diffusé par un collectif de médecins sur ZINFOS sur le caractère attentatoire aux libertés de cette initiative, qu’il faut refuser d’utiliser. Mais aura-t-on le choix ? Je ne peux rien écrire qu’ils n’aient eux-mêmes parfaitement dit.

 

https://www.zinfos974.com/Le-QR-Code-de-l-exclusion_a167082.html

 
Je conclurais sur une dernière chose. Tous les politiques, les journalistes, glosent à l’infini sur la supposée envie d’un monde d’après différent de celui que l’on connaissait avant, mais je suis presque sûr que comme moi, la majorité des gens n’attendent que de retrouver leur monde d’avant, agrémenté de quelques innovations comme le télétravail ou un nouvel habitat à la campagne, au cas où nos politiques s’amusent à nous reconfiner à nouveau lors d’une éventuelle prochaine épidémie.

 
 

Saucratès



14/03/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres