Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Guerre en Ukraine - Chacun est confronté à l’obligation de devoir choisir son camp

Guerre en Ukraine - Chacun est confronté à l’obligation de devoir choisir son camp

 

Par Saucratès 

 

Saint-Denis de la Réunion, samedi 12 mars 2022


Il y a un peu plus d’une semaine, je me demandais si on pouvait ignorer la Guerre en Ukraine, si on pouvait écrire ou parler sans se référer à cette Guerre en territoire ukrainien. Et la réponse me concernant est non. Pour de multiples raisons, je me sens concerné par l’actualite de cette Guerre en Ukraine. Même des organisations syndicales réunionnaises, ou des confédérations nationales comme la CFDT se sentent obligées de sortir des communiqués sur cette guerre appelant à participer à des collectes de dons.

 

C’est plus le compte-rendu médiatique qui en est fait dans la presse ou les médias qui m’interpelle. Les interventions de nos dirigeants occidentaux y sont magnifiées, ces derniers sont présentés comme des chefs de guerre auréolés de prestige et de prestance, et leurs conneries, leurs menaces stupides, sont soigneusement ignorées et tues. Inversement, nos adversaires, les adversaires des démocraties, y sont présentés comme des fous sanguinaires, des monstres.

 

Avec cette guerre, tout le monde est tenu de choisir son camp, mais les médias cachent bien soigneusement toute réflexion alternative, divergente, sur les pressions occidentales, le chantage occidental, pour que cette guerre en Ukraine soit condamnée. Boycott des sportifs russes et biélorusses et exclusion de toutes compétitions internationales, de compétitions olympiques et autres. Boycott des musiciens russes, des artistes russes, comme si c’était devenu un crime d’être russe. 

Peu (ou pas) de médias ont présenté l’historique condamnation de l’invasion russe du territoire ukrainien par l’Assemblée générale de l’ONU pour ce qu’elle semble être en réalité. Un chantage historique mené par l’Europe et les Etats-Unis, par l’Occident donc, afin que l’ensemble des pays condamnent cette invasion. Et gare à ceux qui comme la Biélorussie l’ont approuvé ; ils sont visés par les mêmes menaces que la Russie. Et gare à ceux qui comme Madagascar se sont abstenus. Nul ne s’attaquera à la Chine ou à l’Inde qui se sont aussi abstenus. Cuba pourra retrouver une mission diplomatique américaine du fait de son abstention. Mais pas Madagascar. Ou d’autres petits pays africains comme l’Érythrée, le Mali ou la Centrafrique. Et pourtant, la souveraineté nationale de nombre de ces petits pays a par le passé été violé par ces mêmes États occidentaux qui aujourd’hui s’érigent en donneurs de leçon. Madagascar a été envahi et colonisé par la France, comme tant d’autres pays d’Afrique. Mais maintenant qu’une invasion concerne un pays d’Europe, ça deviendrait mal ? Et il faut la condamner. Problème, ce vote supposément historique à l’ONU (140 sur 193) pour lequel les occidentaux ont tant oeuvré et misé permet de compter ses amis et ceux qui osent ne pas suivre seront classés parmi leurs ennemis.

 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/03/12/guerre-en-ukraine-le-mali-et-la-centrafrique-restent-arrimes-a-la-russie_6117252_3212.html

 

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/03/09/guerre-en-ukraine-la-poutinophilie-d-une-partie-des-africains-releve-d-abord-d-un-rejet-de-l-occident_6116806_3212.html?xtor=EPR-33280896-%5Bafrique%5D-20220312-%5Bcall_titre_1%5D&M_BT=42807297338810

 

Les médias français et plus largement occidentaux ne relaient qu’une version de l’histoire. Les russes diffusent des informations sur l’existence d’armes bactériologiques en Ukraine ? De la désinformation russe ! Les américains et les occidentaux en savent quelque chose ; c’était quand même leur principal argument pour envahir l’Irak et éliminer son dirigeant Sadam Hussein ! Cela leur avait permis de couvrir leur agression du peuple irakien ; il ne faudrait pas que les russes utilisent les mêmes arguments pour couvrir leur agression de l’Ukraine. L’Occident, blanc comme neige, ne le permettra pas ! Je comprends leur inquiétude puisqu’ils reconnaissent leurs propres arguments pour légitimer des guerres illégitimes. 

 

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/03/12/guerre-en-ukraine-la-propagande-russe-sur-les-armes-biologiques-inquiete-les-occidentaux_6117239_3210.html 

 

Les mêmes médias qui répandaient aveuglement et servilement les mensonges américains lors des guerres en Irak parlent désormais maintenant de propagande et de mensonges russes. Évidemment, la servilité impose l’aveuglement. Le Monde va ainsi communiquer autour des combats d’un champion olympique ukrainien de karaté qui défend son pays contre les méchants russes, sur une ex-Miss Ukraine en parka blanche qui fait sa pub sur les réseaux sociaux. Mais rien sur les ukrainiens du Dombass qui veulent leur annexion par la Russie, ou sur le quidam moyen qui n’étant pas champion, et n’étant pas de la famille d’un champion, ne mérite pas que l’on parle de lui. Bizarrement, les médias occidentaux aiment témoigner de la vie des personnes célèbres, même pendant les périodes de guerre !

 

https://www.lemonde.fr/sport/article/2022/03/11/guerre-en-ukraine-on-se-defend-de-toutes-les-facons-possibles-temoigne-un-medaille-olympique-ukrainien_6117032_3242.html 

 

La guerre en Ukraine va bientôt nous imposer de choisir un camp, comme certains Zinfonautes (tel Klod) voudraient déjà nous l’imposer. Avec la mort, ou l’internement en camp de concentration pour tous ceux qui ne condamneront pas la Russie.

 

Pour ma part, l’Ukraine est une affaire interne russe. Longtemps conquise par la Grande Russie et intégrée à l’URSS (précédemment envahie par le Royaume de Pologne et les Etats baltes), son indépendance n’est qu’un avatar de la désintégration de cet empire.

 

Mais quelle différence y a-t-il entre l’envoi de colonnes de blindés pour envahir une région ukrainienne ou russe, et l’envoi de colonnes de blindés dans une capitale comme Paris pour mater un peuple manifestant contre un oligarque démocratiquement élu ? Les Etats Unis ont-ils condamné l’envoi des blindés français au cœur de Paris pour combattre les gilets jaunes français et les partisans des convois de la Liberté ? Non à ma connaissance. Pourtant, cela aussi, c’était une guerre en plein cœur de l’Europe ! Non évidemment, l’Amérique de Biden a plutôt préféré condamner l’inaction du gouvernement canadien pour déloger les convois de la liberté canadiens de sa capitale et des voies reliant leurs deux pays ! 

 

Quand un gouvernement fait tirer sur son propre peuple, l’incarcère, énuclée ses adversaires, comment peut-il se croire légitime à condamner les exactions d’autres gouvernements ? En tout cas, que ce gouvernement n’espère pas recevoir le soutien franc, libre et massif de son propre peuple ! Il ne l’aura pas, même si, avec l’aide des médias, il va petit à petit nous y contraindre, nous forcer à prendre position, à afficher notre soutien, dans ce conflit qui ne nous concerne absolument pas, mais dans lequel leur langage stupidement guerrier va nous conduire, automatiquement.

 

 

Saucratès



12/03/2022
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres