Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

De l'importance de la confiance dans notre histoire personnelle

Saint-Denis de La Réunion, samedi 24 août 2019

 

Samedi soir, dans la nuit tombée, un feu de bois tente de démarrer au fond de mon jardin. Je bois un verre de vin rouge de ma cave, un petit Saint-Julien sans aucune prétention de 2008 et je pense au monde qui nous entoure. Notre vie entière repose sur la confiance que l'on peut accorder à d'autres gens. La confiance, c'est la clef de voûte de toute notre vie, de la vie de chacun d'entre nous.

 

Evidemment, notre vie commence dans cette confiance. Bébé et enfant, nous sommes incapables de nous défendre et nous dépendons des parents chez lesquels nous vivons, ou chez lesquels nous avons été placés par la DDASS éventuellement. On ne choisit pas ces parents pas plus qu'on ne choisit sa famille. Toute notre vie sera conditionnée en grande partie par ces quelques dix-huit ou vingt ans que l'on passera avec eux, au milieu d'eux.

 

La confiance est aussi au fondement de la vie en couple, du mariage, de la famille. Derrière le couple, derrière l'amour, derrière le sexe, tout est avant tout question de confiance, confiance en l'autre certes, mais surtout confiance en sa bonté, en sa mansuétude, confiance en le fait qu'elle ou lui ne cherchera pas qu'à nous détruire, à nous faire payer quelque chose, à se venger (de quoi de rien éventuellement), à nous battre ou nous frapper éventuellement, parfois à nous tuer. La mise en couple est un pari, un jeu de hasard, un moment où on cherche la personne idoine et on espère pouvoir lui faire confiance.

 

La confiance est aussi à la base de nombreux autres phases ou situations de notre vie. Lorsque l'on conduit, cas où notre vie et celles de nos proches reposent sur la confiance que l'on peut avoir sur le comportement des autres usagers de la route, même si certains comme les motards font peu de cas du respect des autres usagers ... Heureusement, leurs motos sont si fragiles qu'ils ne représentent pas un véritable danger ... même si certains comme les chauffeurs de camions et de bus font peu de cas également des autres usagers ... mais heureusement aussi, la majorité connaissent la dangerosité des mastodontes qu'ils conduisent ... et puis ils ne sont pas si nombreux. La conduite automobile repose sur la confiance, et aussi sur les probabilités. Quelle probabilité y aurait-il pour que le gars suicidaire ou terroriste choisisse justement le moment où vous les croisez pour se suicider ou pour se sacrifier en emportant  vie. Pour le reste des situations dangereuses, comme les personnes saoules ou zamalées, ou les tombeaux roulants qui ne devraient pas circuler, on fait aussi confiance à l'action des forces de l'ordre, des forces de police qui devraient être capables d'arrêter les dangers publics. Et parfois, l'un d'eux échappe aux contrôles, et sèment parfois la mort.

 

Autre situation qui repose sur la confiance, les moments où on prend l'avion, mais également les moments où l'on doit être opéré. Cela peut presque paraître le moment le plus important ; ce moment où notre vie, deja en danger, repose entre les mains, sous le scalpel d'un chirurgien, d'un anesthésiste ou d'un docteur. Un moment où nous sommes absolument sans protection, un peu comme à notre naissance, lors de nos premiers mois ou premières années chez nos parents, dans notre famille.

 

Et d'une certaine manière, c'est aussi le cas en cas de guerre, lorsque des hommes et des femmes désarmés peuvent se retrouver entre les griffes d'hommes armés. Même si nous n'avons plus connu ces situations en Occident depuis plusieurs décennies.

 

Mais l'endroit qui repose le plus sur la confiance, c'est le couple. C'est cette histoire dans laquelle nous vivons presque tous les jours, presque toute notre vie d'adulte, à laquelle nous avons peut-être révé depuis notre plus petite enfance, ou au moins depuis notre adolescence, cette recherche de la personne presque parfaite à laquelle nous avons toujours aspiré, et cette certitude que nous ne pourrons pas non plus correspondre à la personne presque parfaite à laquelle notre autre, notre moitié, aspire également vraisemblablement. 

 

Voilà les quelques pensées nées en cette soirée, ce samedi 24 août 2019, nées des difficultés racontées par une personne rencontrée au cours de mes courses, au supermarché, un vigile avec lequel j'ai sympathisé, empêtré dans des difficultés avec une ex petite amie qui lui réclame le règlement de pensions alimentaires.

 

 

Saucratès



24/08/2019
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 27 autres membres