Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Convention citoyenne : la grande manipulation

Saint-Denis de la Réunion, dimanche 20 décembre 2020

 

Un des derniers dimanche soir avant la fin de cette année 2020, dans une France oscillant entre confinement et régime du couvre-feu. Evidemment, me direz-vous, cela ne nous concerne pas dans cette France d’Outre-mer où j'habite ... Mais tout ceci, nous le voyons de loin. Ce que nous voyons aussi à distance, via cette distanciation sociale et géographique, c’est le jeu des médias sur les différents sujets qui agitent le Landerneau politique. Article 24 de la loi sur la sécurité globale, qui porterait atteinte aux libertés civiques en France,  confinement et fermeture des musées, théâtres, cinémas et restaurants ... On devine la servilité des médias et des puissants vis-à-vis du gouvernement d’Emmanuel Macron mise à mal par tous ces sujets où leurs intérêts divergent ... 

 

Un ami m’expliquait que les médias ne nous manipulent pas véritablement. Ils ne font que contrôler l’ordre du jour de l’actualité. Rien d’autre. Et cela suffit largement pour nous contrôler à défaut de nous manipuler. Alors évidemment, certains d’entre nous seront manipulés par les informations, par les explications qu’ils donnent des différents points de cet ordre du jour. Mais pour l’immense majorité des gens, des citoyens, il est suffisant pour les médias de décider des points de cet ordre du jour. On sera obligé de se focaliser sur les points qu’ils nous indiquent. Et au final, au fur et à mesure, nombre d’entre nous seront peu à peu gagné par leurs arguments. Les médias gagnent en focalisant le débat sur les points qu’ils ont arrêtés, eux ou ceux qui les contrôlent. Il suffit de se rappeler de la focalisation des médias (et notamment de TF1) sur la délinquance et l’insécurité lors de l’élection de Nicolas Sarkozy lors de la Présidentielle de 2007. Qui lui avait permis d’être élu parce que la lutte contre la délinquance, et le sentiment d’insécurité, était devenue la preoccupation principale de nombre d’électeurs à ce moment-là.

La manière dont un média comme le journal Le Monde rend compte des manifestations contre l’article 24 de la loi sur la Sécurité globale est tout aussi surprenante en regard de la manière dont le même journal rendait compte des manifestations des gilets jaunes. Point de description de forcenés illettrés et de juste riposte des forces de l’ordre comme pour des gilets jaunes déchaînés et asociaux ; les gens qui manifestent contre la loi Sécurité globale sont des journalistes et des gens biens, des journalistes comme eux qui se battent pour leurs libertés civiques et pour le droit d’informer librement.

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/12/05/loi-securite-globale-a-paris-les-revendications-des-manifestants-eclipsees-par-les-violences_6062341_3224.html

 
Et des manifestations réunissant entre 26.000 et 60.000 personnes bénéficient d’un traitement médiatique complaisant et sans commune mesure avec les manifestations des gilets jaunes qui réunissaient des centaines de milliers de manifestants ... Simplement sous prétexte qu’il s’agit de journalistes et de personnes respectables ?

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/12/12/manifestation-sous-tension-a-paris-contre-la-proposition-de-loi-securite-globale_6063178_3224.html

 

Pour ma part, cette loi Sécurité globale ne m’intéresse absolument pas. Cela fait des années que des tours de vis sont portées aux libertés civiques et les journalistes ont le plus souvent joué à permettre de la verbalisation des manifestants sous prétexte d‘informer. Je crains que nombre de français n’aient qu‘indifférence pour un sujet qui ne fera que restreindre la possibilité de certains médias d’utiliser des images de membres des forces de l’ordre.

 

Je m’intéresse actuellement beaucoup plus au coronavirus, au sujet de la vaccination et aux suites de là convention citoyenne sur le climat. Cette convention citoyenne est selon moi une énorme arnaque. Il est risible qu’Emmanuel Macron et le gouvernement qui tentent de nous manipuler soient désormais rattrapés par cette même arnaque de psychologie sociale qu’ils nous ont eux-mêmes servis à l’époque de cette sortie de la crise des gilets jaunes. La convention citoyenne est au mieux une arnaque psycho sociologique, au pire une arnaque veritable, si le choix des citoyens n’a pas été réellement aléatoire, si certains des citoyens supposément choisis aléatoirement ne l’ont pas été.

 
Il n’est que justice qu’Emmanuel Macron soit désormais la proie de ces manipulateurs dont il s’est servi pour nous arnaquer et faire passer un certain nombre de réformes écologiques impopulaires et socialement insupportables. 


https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/12/05/cyril-dion-a-emmanuel-macron-tenir-parole-pour-un-president-de-la-republique-c-est-le-socle-de-nos-democraties_6062321_3232.html

 

https://www.lemonde.fr/climat/article/2020/12/05/la-tension-monte-autour-du-projet-de-loi-convention-citoyenne-pour-le-climat_6062271_1652612.html

 

Étions-nous ainsi informés qu’un écologiste nommé Cyril Dion était l’instigateur, le garant, de la convention citoyenne, et qu’il allait présider à ses travaux ? Je n’en ai aucun souvenir. Je n’imagine même pas d’ailleurs de quelle manière des citoyens ordinaires auraient pu combattre de l’intérieur de la convention citoyenne la main mise de cet individu et des autres experts sur les débats de cette convention ! Cette convention était bien un piège, un traquenard savamment constitué, un mensonge habilement caché.

 
Tout ceci est vraiment justice divine. Les manipulateurs ne l’emportent jamais impunément, ou plutôt, leur imposture éclate toujours aux yeux de tous. 

Ainsi, ce qui a pu être publié par les médias sur cette convention citoyenne n’a absolument rien à voir avec la réalité des conditions de travail et des travaux de cette même commission. 

https://refedd.org/convention-citoyenne-climat-2/

 

Les travaux de la CCC étaient ainsi pilotés par un comité de gouvernance de quinze personnes : «deux coprésident.e.s, trois expert.e.s de la démocratie participative, trois expert.e.s du climat, quatre expert.e.s des questions sociales et économiques, et deux représentant.e.s du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. Le tout est complété par un duo tournant tiré au sort parmi les citoyen.ne.s de la CCC. De plus, trois garant.e.s (un élu par le sénat, un par l’Assemblée Nationale et un par le CESE) restent à disposition en cas de besoin.»

 

Une putain d’organisation pour encadrer, contrôler, les travaux des supposés 150 citoyens vraisemblablement tirés au sort. Avec tous ces contrôles et ces contrôleurs, avec le but assené à ces 150 citoyens : «définir les mesures structurantes pour parvenir, dans un esprit de justice sociale, à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’au moins 40 % d’ici à 2030 par rapport à 1990» ... qui devait servir de rappel à l’ordre chaque fois qu’un citoyen proposait ou s’opposait à une mesure écologiquement parfaite ou au contraire inacceptable.

De même, qui n’a jamais entendu parlé des «Gilets Citoyens» ? Moi pas en tout cas. On connaissait les Gilets Jaunes, mais aucunement ce groupe. «Le collectif des Gilets Citoyens est formé d’acteurs issus des Gilets Jaunes et des marches pour le climat, essayant notamment de mettre en place un cadre méthodologique différent de celui utilisé lors du Grand Débat».

 

Amusant que le gouvernement soit actuellement victime des conséquences de leurs manipulations de l’opinion publique au sortir de la crise des gilets jaunes, et que ceux qui les ont aidés à nous manipuler se soient désormais retournés contre eux ... Même si évidemment, le President de la Republique saura parfaitement se tirer de ce mauvais pas mediatique, en répondant à une partie des attentes de ce petit cent-millième des citoyens français, comme si ces conventionnels mêmes pas elus étaient plus importants que le reste du corps électoral français. 

 

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/12/15/emmanuel-macon-veut-reformer-la-constitution-pour-y-integrer-la-preservation-de-l-environnement_6063409_3244.html 

 

Comment certains politiques peuvent-ils s’offusquer lorsque le gouvernement envisage de confier un seul article d’une loi sur la Sécurité globale à une commission d’experts, et ne rien dire lorsqu‘une poignée de citoyens font pression pour que 149 propositions soient directement et sans filtre introduites dans la législation française, et dans la Constitution de la République. Il n’y a rien qui choque personne dans cette aberration ? 

 

https://www.lemonde.fr/politique/article/2020/11/27/yael-braun-pivet-pas-question-qu-une-commission-se-substitue-au-parlement_6061418_823448.html

 

Comme le citait le journal Le Monde, c’est à croire que cette poignée de citoyens tirés au sort et manipulés croient avoir écrit la Bible ou le Coran ! Que ces propositions soient soumises à référendum pour qu’elles reçoivent le juste traitement qu’elles méritent ... 

 

Mais nous le savons bien. Les élucubrations de 150 citoyens manipulés par Cyril Dion et quelques dizaines d’autres fonctionnaires, députés, sénateurs, personnes ou experts seront intégrés à notre corpus législatif, et nos dirigeants et quelques autres allumés se gausseront, s’enorgueilliront de la réussite de cette convention citoyenne sur le climat, qui servira de base ulterieurement à quelques autres manipulations psychosociologiques dans d’autres pays pour faire passer des politiques socialement inacceptables.

 

 
Saucratès



20/12/2020
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres