Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

De l'égalité entre les hommes et les femmes - Bis

 

 

Réflexion sept (lundi 15 janvier 2018)

Mon accord avec le manifeste des cents - ou bien comment on peut se sentir heureux en découvrant qu'une grande actrice comme Catherine Deneuve ait pu signer cette tribune et défendre ces idées !

 

J'ai en effet appris avec plaisir qu'un groupe avait publié et signé un manifeste contestant l'hystérie internationale contre les hommes que nous (les hommes) subissons depuis des mois, depuis l'affaire Weinstein. C'est ainsi qu'un journal comme Libération peut parler de la rupture d'une forme d'unanimité des féministes au plan international et du commencement d'une sorte de guerre naissantes entre féministes. Le manifeste publié dans le journal Le Monde commençait ainsi de cette manière : «Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n'est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste ...»

http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/01/09/nous-defendons-une-liberte-d-importuner-indispensable-a-la-liberte-sexuelle_5239134_3232.html

http://www.lemonde.fr/societe/article/2018/01/14/catherine-deneuve-presente-ses-excuses-aux-victimes-d-actes-odieux-qui-ont-pu-se-sentir-agressees-par-la-tribune_5241610_3224.html

http://www.liberation.fr/france/2018/01/10/tribune-sur-la-liberte-sexuelle-cent-signataires-aux-signaux-contradictoires_1621596

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/01/14/01016-20180114ARTFIG00122-le-manifeste-des-100-reveille-la-guerre-des-feminismes.php

 

Comme ces nombreuses signataires de ce manifeste, je pense également que le viol et les agressions sexuelles violentes, perpétrées contre des femmes (et je ne parle même pas de ceux perpetrés contre des enfants) sont des crimes et doivent être punis comme tels. Mais comme ces signataires, je pense que l'emballement médiatique auquel on assiste ces derniers temps n'a plus aucun rapport avec ces faits, ni avec les violences que subissent les femmes. 

 

Ce que nous avons observons ces derniers temps de la part des mouvements féministes, c'est plus qu'une hystérie collective, c'est un déferlement de rage, de rancoeur et de haine d'une armée de féministes racistes et haineuses, dans un combat sans merci contre les hommes : une guerre des sexes. Comment appréhender autrement ce site : https://www.balancetonporc.com ?

 

Alors que les femmes combattent depuis des années le rôle de femme objet qui leur est assigné par les médias et par la publicité, les plus extrémistes de ces féministes ramènent les hommes à des porcs (!), c'est-à-dire non seulement ravalent les hommes au plan des animaux, mais en plus, à celui qui est considéré comme le pire et le plus sale des animaux, celui qui est considéré comme impur par deux des trois religions du Livre ! Ces extrémistes féministes ne nous traitent pas seulement de cochons ; elles nous ravalent, nous les hommes, au stade du porc ! Même si le procès fait au porc est peut-être injuste ; le porc est peut-être celui qui est le plus proche de l'homme (et de la femme) jusqu'à pouvoir envisager de pratiquer des xéno-greffes à partir d'organes porcins. 

 

A lire ce site (https://www.balancetonporc.com), les hommes ne sont pas seulement des porcs, mais aussi des prédateurs sexuels et des animaux sauvages. Tout un chacun d'entre nous peut en fait se retrouver clouer au pilori sur ce site, ou a pu l'être, puisqu'il n'y a pas de présomption d'innocence sur ce site, pas de preuves à apporter ; il suffit d'y raconter ce que l'on a subi ou que l'on prétend y avoir subi, de dénoncer un porc, de le jeter à l'opprobe public. On peut même y dénoncer un contradicteur public, dès lors qu'on le connaîtrait, que l'on connaîtrait son identité. En matière de justice, tout le monde est supposé être présumé innocent tant qu'il n'a pas été jugé. C'est plus qu'un principe de base de notre justice : présomption d'innocence, jugement contradictoire, droit à être défendu, justice impartiale et non partisane ! Aucune de ces dispositions n'est respectée par ce site «balance ton porc», qui est seulement un site de délation et d'insultes vis-à-vis des hommes. Un site créé par quelques femmes pour se venger de l'espèce masculine ! 

 

Il deviendrait urgent de psychanalyser ces extrémistes féministes. Pour quelles raisons cette haine et cette fixation ? Et si je peux comprendre que ces extrémistes soient également les plus grandes intéressées pour la possibilité pour les couples de lesbiennes de recourir à la procréation médicale assistée (PMA) ... de façon à pouvoir avoir des enfants sans passer par un homme ... enfin presque, puisque malgré tout, la semence inséminée provient bien d'un homme ... on peut s'interroger sur les risques que ce genre d'extrémistes est malgré tout des bébés garçons et pas seulement seulement des bébés filles ! Comment réagiraient-elles face à un petit garçon ? Recourraient-elles à l'infanticide par haine des hommes, ou bien se vengeraient-elles sur leur petit garçon ou sur leur jeune adolescent de ce qu'elles estiment avoir subi des hommes, ou bien encore forceraient-elles ce jeune garçon à se conformer à leur modèle masculin ou bien à un modèle feminin ? Ou bien encore, comment réagiraient ces extrémistes face à la rébellion de leur jeune adolescent ou jeune garçon si celui-ci rejetait leur modèle de comportement ? D'où la nécessité pour ces personnes d'être psychanalisées selon moi !

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/harcelement-sexuel-pour-en-finir-avec-le-porc-et-la-pute_1953963.html 

 

Risque d'eugénisme ou d'infanticide afin de ne donner naissance qu'à des filles, éducation mortifère d'un jeune garçon comme porteur du mal en tant qu'homme en formation, ou au contraire d'une jeune fille élevée dans la haine des hommes ; l'extension de la PMA aux couples de lesbiennes n'est-il pas extrêmement dangereux ? A-t-il été suffisamment réfléchi ?

 

Plus largement, un site comme «balance ton porc» n'est-il pas assimilable à un acte, à un fait terroriste ? Terrorisme non pas contre les croyants d'autres religion comme peut l'être le terrorisme islamique, qui attaque indistinctement les autres musulmans trop tièdes ou bien d'autres croyances, les chrétiens, les juifs ... mais terrorisme contre la moitié masculine de l'humanité, contre l'esprit même de l'humanité ... car autant l'homme ne peut se suffire sans femmes, autant les femmes ne peuvent se suffire et se reproduire sans hommes ! Et si derrière ce site et ces actions des extrémistes feministes, se cachaient de véritables terroristes, soit islamiques (comme l'utilisation du mot «porc», impur pour l'islam, pourrait le laisser imaginer), soit simplement féministes ! De la même manière dont les femens sont considérées comme un envahissement occidental du Monde musulman, les islamistes auraient-ils pu imaginer de frapper au cœur l'Occident en dressant les hommes contre les femmes, grâce à quelques extrémistes féministes qui auraient noyauté les organisations féministes occidentales, en France, en Europe ou aux Etats-Unis ? 

 

Pour toutes ces raisons, parce que j'ai si souvent aimé Catherine Deneuve dans ces divers films, inoubliable par exemple dans «Indochine», je ne peux qu'être heureux qu'une actrice comme elle se désolidarise de l'extrémisme féministe ambiant et qu'elle laisse entendre, avec une centaine d'autres femmes, une autre voix dans l'uninanisme féministe extrémiste ! Cette autre voix m'a ravi et je ne rejoins pas les aboiements de la poignée d'irréductibles terroristes qui souhaitent instruire le procès des hommes via les médias interposés ! Ce qui me ravit, ce que face à notre impossibilité collective de nous défendre, de nous faire entendre, nous les hommes, cette centaine de femmes, dont Catherine Deneuve, aient pu accepter de nous défendre, de faire entendre une autre voix ! Et quand je dis nous, je parle des hommes, certes imparfaits, certes parfois lourds, mais en aucun cas des violeurs !

 

 

Saucratès



16/01/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres