Critiques de notre temps

Critiques de notre temps

Aberrations (4)

 

Réflexion quarante-six (3 septembre 2010)
L'affaire des Quick Halal en France ... Ou de la limite nécessaire à apporter à la liberté d'entreprendre et à la course au profit ...


Pour quelles raisons le fait que la chaîne de restauration rapide Quick, dont l'actionnaire majoritaire est la Caisse des Dépôts et Consignations, transforme en France une partie de ces restaurants en restaurants Halal, pose-t-il autant problème à une partie de sa clientèle ?

Je ne cacherais pas que la décision de Quick de généraliser l'expérience Halal dans une grande partie de ses installations me gêne énormément, et que dorénavant, je ne mettrais plus les pieds dans un restaurant Quick, qu'il soit Halal ou non, pour cette raison, et que j'aimerais qu'un nombre de français catholiques, non musulmans, fassent comme moi. J'appelle sans réserve à un boycott de la marque Quick (même si ce sont mes restaurants rapides préférés et que c'est très agréable en famille avec de jeunes enfants) parce que cette forme de recherche exacerbée du profit, le désir d'occuper un nouveau marché, en faisant fi de sa clientèle traditionnelle, m'est insupportable.

Pourtant, je n'ai rien contre les restaurants Halal même si je n'y met pas souvent les pieds. En tant que chrétien, il est normal que le fait de manger dans un restaurant Halal ne m'attire pas. Mais de la même manière, il ne me viendrait pas à l'idée de manger un couscous ou un tagine dans un restaurant autre qu'un marocain, tunisien ou algérien, et il m'est alors absolument indifférent qu'il s'agisse d'un restaurant Halal. Je fais partie de ces personnes qui estiment qu'il convient de ne manger un plat que lorsque c'est la spécialité du restaurant (un cari dans un restaurant réunionnais, un poulet yassa dans un restaurant sénégalais, une entrecôte dans une brasserie, des crêpes dans une crêperie bretonne ...).

De la même manière, le fait qu'il existe des chaînes de restauration Halal ne me gêne pas, à partir du moment où ses restaurants sont estampillés de cette manière, en direction d'une clientèle particulière. Ce qui me gêne en fait dans l'histoire des restaurants Quick, ce n'est pas tant qu'il s'agisse d'une ethnicisation de la clientèle d'une chaîne de fast food, mais au contraire, qu'il s'agisse d'une opération visant à brouiller les lignes, à faire consommer du Halal à des consommateurs non musulmans sans qu'ils aient le choix ni même parfois sans qu'ils en aient connaissance.

Ce qui me gêne dans cette opération, et qui me conduit à demander un boycott des restaurants Quick, quels qu'ils soient, c'est qu'il s'agisse d'une opération purement commerciale et capitaliste, que les dirigeants de Quick croient sans aucun risque. Ils imaginent pouvoir capter une nouvelle clientèle musulmane grâce à l'estampillage de leurs restaurants comme Halal, sans que leur clientèle traditionnelle européenne et non musulmane ne moufte ni ne réagisse ... Je ne suis pas certain que nombre d'entre nous mettront en pratique leur menace de boycott, mais si nous ne faisons rien, il est à craindre que de plus en plus de marques se mettront sur ce créneau, nous forçant à manger dorénavant de la viande Halal ...
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/17/quick-teste-les-hamburgers-halal-dans-huit-restaurants_1307527_3224.html
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/09/01/imposer-le-halal-est-contraire-a-la-laicite-affirment-des-deputes-ump_1405574_3224.html
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/08/31/quatorze-restaurants-quick-deviennent-halals_1404663_3224.html

 

 

Réflexion quarante-cinq (22 juillet 2010)
Sans oublier la plainte pour meurtre déposée par la compagne de Karim Boudouda ...


Elle ne manque pas d'air, la compagne de Karim Boudouda, mère d'un bambino de 11 mois, ce braqueur de casino, ce voleur à arme lourde, déjà condamné trois fois à la prison, tué après son braquage réussi par la police, après avoir ouvert le feu sur la police qui le poursuivait. Il est mort, et elle veut, comme la mère de ce type, faire ouvrir une enquête sur les circonstances de sa mort. Il eut peut-être mieux valu qu'elles s'intéressent quelques jours avant aux actions de Karim Boudouda, et qu'elles le remettent dans le droit chemin, l'éloignent du grand banditisme, des armes lourdes, de la mort qu'il menaçait de donner à des innocents et qu'il poursuivait.

Ce serait plutôt aux employés qu'il a braqué à l'arme lourde de porter plainte en justice contre Karim Boudouda et sa famille, dont il n'est pas dit, sauf erreur de ma part, qu'ils ignoraient les agissements de leur fils-frère-soeur-compagnon. Il est quand même invraisemblable d'assister à ce genre de péripéties. Jusqu'à preuve du contraire, on peut quand même être aujourd'hui certain que Karim Boudouda ne récidivera plus et que quelques personnes pourront désormais dormir un peu plus tranquilles.
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/07/21/la-compagne-du-braqueur-d-uriage-porte-plainte-pour-meurtre_1390813_3224.html


Réflexion quarante-quatre (16 juillet 2010)
Légion d'honneur - Les voyages élyséens - Agence de notation chinoise ... Les dessous de la politique ...


1) Les promus de l'ordre de la Légion d'honneur ... Des difficultés de mesurer ce que l'on entend par mérite au titre de la Nation !


Les nominations au titre de la Légion d'honneur faites par Eric Woerth, en tant que ministre du budget, en charge de la lutte contre le blanchiment et les exilés fiscaux, au bénéfice de Patrice de Maistre, gérant de fortune, et de Robert Peugeot, grand dirigeant capitaliste français, avaient mis en exergue le fait que la Légion d'honneur était plus une reconnaissance d'une certaine position sociale, octroyée aux riches et aux puissants de notre société, à des amis proches, plutôt que le signe d'une réelle reconnaissance d'une activité extraordinaire réalisée au nom de la Nation française.

Les nouvelles nominations à l'occasion du 14 juillet 2010 ne font que conforter cette impression. Il est consternant d'observer que plusieurs proches du président Nicolas Sarkozy font partie de cette promotion :
- Martin Bouygues, le PDG du groupe de construction, de médias et de télécommunications, témoin du deuxième mariage du président et parrain de son plus jeune fils, élevé au grade d'officier.
- François Pérol, ancien conseiller du chef de l'Etat porté en 2009 à la tête du groupe Banque populaire-Caisse d'épargne, élevé au rang de chevalier.
- Emmanuelle Mignon, ancienne directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy à l'Elysée, aussi élevée au grade de chevalier.

On y trouve aussi son lot de chefs d'entreprise et de capitalistes, amis du pouvoir en place :
- Jean-François Dehecq, président d'honneur du groupe pharmaceutique Sanofi-Aventis, promu grand officier.
- Alain Juillet, ancien responsable de l'intelligence économique, élevé au grade de commandeur.
- Bertrand Collomb, ancien patron de Lafarge, leader mondial des matériaux de construction, également élevé au grade de commandeur.

Je suis désolé. Si la nomination à la dignité de grand-croix du résistant Raymond Aubrac ainsi que l'historien Jean Favier, spécialiste de Napoléon, ou à la dignité de grands officiers du compagnon de la Libération Jean-Louis Crémieux-Brilhac, ou du philosophe et académicien Michel Serres ne me posent aucun problème de conscience, car ces gens ont notamment servi leur patrie au péril de leur vie ou participent au rayonnement de la culture française ou de la connaissance de l'histoire, je ne vois pas ce que peuvent apporter des patrons de grands groupes d'entreprises, qui délocalisent à tour de bras, qui maintiennent leurs salariés dans des conditions de travail et de rémunération lamentables et sont rémunérés en proportion des bénéfices gigantesques qu'ils procurent à leurs actionnaires. Et il faut en plus leur remettre l'ordre de la Légion d'honneur.

Les délégués syndicaux qui défendent tous les jours les droits bafoués des salariés de leurs entreprises méritent mille fois plus qu'eux de recevoir une telle décoration. Mais évidemment, ceux-ci ne sont pas les amis des politiques qui occupent aujourd'hui l'Elysée et le gouvernement, et n'appartiennent pas au Gotha mondain.

Consternant !
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/07/14/legion-d-honneur-aubrac-bouygues-perol-adjani-bolling-parmi-les-promus_1387999_3224.html

2) Autres petites nouvelles

Il y a aussi les coûts des déplacements présidentiels qui sont mis en lumière par la Cour des comptes (même sans Philippe Seguin, celle-ci continue de s'attaquer au gentil chevalier blanc de l'Elysée ... Les méchants ! 22 millions d'euros de déplacements présidentiels, c'est quand même beaucoup ! Pour l'exemple, la délégation française pour l'assemblée générale des Nations unies à New York, du 21 au 24 septembre, comprenait 132 personnes sans compter les 31 membres de l'équipage des trois avions dont l'hébergement et la restauration ont été payés par la présidence. Coût total : 1 145 279 euros.
//www.lemonde.fr/politique/article/2010/07/15/la-cour-des-comptes-s-attarde-sur-le-cout-des-deplacements-presidentiels_1388178_823448.html

Putain, 132 personnes, c'est quand même beaucoup ... Et il faisait quoi, ses 131 autres personnes à New York ? Faut pas déconner ! C'est clairement pas la crise pour tout le monde ...

Et enfin, pour finir, on nous annonce la création d'une nouvelle agence de notation chinoise (Dagong Global Credit Rating), qui évidemment a mis des mauvaises notes (mais pas trop mauvaises pour ne pas paraître trop suspecte) à tous les méchants pays capitalistes occidentaux ... Comme ça, dans quelques années, ils vont pouvoir dégrader fortement les notes des pays occidentaux pour mettre à bas le capitalisme ... Tout cela sur la base paraît-il d'une méthode qui aboutit à une vision plus réaliste des forces en présence, davantage attachée à la capacité des Etats à rembourser leurs dettes. Dagong semble vouloir répondre à cette ambition, assurant qu'elle entend recourir à des méthodes qui ne sont pas affectées par l'idéologie.
//www.lemonde.fr/economie/article/2010/07/15/une-agence-de-notation-chinoise-abaisse-la-note-de-la-france_1388089_3234.html

Résultat : La France est cotée AA- (en recul de trois rangs par rapport aux notations des autres agences ionternationales) comme la Grande-Bretagne, les Etats-Unis sont cotés AA, la Belgique, l'Espagne et l'Italie A-, comme la Malaisie. La Chine, l'Allemagne, les Pays-Bas et le Canada sont cotés AA+ et la Norvège, le Danemark, la Suisse, Singapour, l'Australie et la Nouvelle-Zélande obtiennent la meilleure note AAA ...

Réflexion quarante-trois (23 juin 2010)
Aberrations, erreurs ou tartufferies ?...

1) Le procès Kerviel

L'ex-trader est accusé d'avoir fait perdre des milliards d'euros à son employeur, la Société générale. Et au cours de ce procès, ses supérieurs hiérarchiques successifs passent à la barre du tribunal les uns à la suite des autres pour assurer qu'ils étaient dans l'incapacité de contrôler l'activité des traders, que les relations de travail au sein des équipes de traders étaient supposées reposer sur la confiance, qu'ils n'avaient aucune connaissance ni aucun moyen de contrôle des activités dont ils s'occupaient, tâches pour lesquelles ils étaient grassement rémunérés et pour lesquelles ils touchaient de très forts bonus, qu'ils étaient en plus chargés de distribuer (ou répartir) entre les traders. Des chefs incompétents, hautement diplômés (polytechniciens) et grassement rémunérés : une belle image tout à fait correcte du monde de l'entreprise française.
//prdchroniques.blog.lemonde.fr/2010/06/21/proces-kerviel-defile-de-chefs
//prdchroniques.blog.lemonde.fr/2010/06/22/proces-kerviel-et-daniel-bouton-prit-la-parole

Pour résumer, des incompétents qui ne sont responsables de rien, et une petite fourmi industrieuse qui est la brebis galeuse de l'histoire, accusée d'avoir ruiné l'entreprise et tous les incompétents qu'elle abrite et qu'elle faisait vivre par son travail. Une bien belle histoire si souvent observée !

Juste pour la conclusion, envie de rapporter ce qu'écrit un blogueur (Laurence Lensky) sur le site //prdchroniques.blog.lemonde.fr en réponse à un de ses articles :

« (...) Quel horrible menteur, quel misérable faux jeton, ce Bouton. Et piètre acteur, avec son “rêve”, soufflé certainement par un gourou en “com”; pitoyable acteur, ou plutôt pitre, se défaussant sur ses subordonnés qui eux mêmes se dérobent à leur tour en se couvrant les uns les autres, de sorte qu’il n’y ait qu’un seul fusible, un seul coupable: Kerviel.

Si Kerviel a mis 1.4 milliards “sous le tapis”, c’était pour avoir une réserve dans les opérations de 2008, puisque à chaque fois qu’un trader atteint son objectif, celui-ci est doublé l’année suivante (jamais de répit donc). Kerviel n’avait certes pas envie d’avoir un objectif assigné de 2.8 milliards alors que celui de 2007 était de 56 millions si je ne m’abuse alors que, de toute façon, on ne l’aurait pas gratifié d’un bonus en rapport avec ce gain pharamineux.

La faute de Kerviel est largement imputable au mode de gestion de la Société Générale qui de manière perverse et sournoise pousse le trader de base à dépasser ses limites dans une pression permanente, en quelque sorte infuse dans la gestion infantile et cruelle de la hiérarchie faisant turbiner ses “gagneuses”.

Les traders confrontés jour après jour à cet univers dément perdent leur repères. Les sommes ne sont plus que des colonnes de nombres qu’il faut maximiser dans une sorte de jeu vidéo idiot. »

2) Autre aberration : le salaire que se ferait verser la nouvelle présidente de la Halde, la haute autorité de lutte contre les discriminations ...

14.000 euros par mois pour présider la Halde, ce serait ce que, selon le Canard enchaîné, sa nouvelle présidente aurait demandé pour ce poste important et honorifique, doublant au passage ce que son ancien président demandait. La présidente de la Halde, nommée par la présidence de la république, suivrait en cela l'exemple donné par Nicolas Sarkozy 'him self' au lendemain de son élection à la présidence de la république française. L'information est démentie par la nouvelle présidente de la Halde qui assure touchée le même salaire que son prédécesseur.
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/06/22/la-nouvelle-presidente-de-la-halde-double-son-salaire_1377163_3224.html

Mais au fait, c'est vrai ! Comment fait-on pour vivre avec 6.900 euros par mois (sans compter l'indemnité de logement) ? Je crois que nous ne devons être que quelques dizaines de millions de français (nous tous qui ne faisons pas partie des amis de Nicolas Sarkozy) à devoir vivre avec des salaires aussi indécemment bas.

Mais évidemment, les responsables de la crise sont ces salauds de fonctionnaires ... qui touchent tous moins de 6.900 euros par mois ... et qui vont devoir payer l'addition ... De même qu'à la Société Générale, les responsables sont les petits minus qui ont fait une erreur, et non pas tous les responsables (de rien) qui touchent des dizaines de milliers d'euros à ne rien contrôler ... 


 
Réflexion quarante-deux (11 juin 2010)
Quelques dernières nouvelles et aberrations ...


1) Les 9.500 euros de salaire de Christine Boutin pour une mission sur la mondialisation

Les politiques se servent sans vergogne. 9.500 euros net mensuel jusqu'en novembre-2011 pour une mission sur la mondialisation que lui a confié le Palais de l'Elysée, en cette période de crise économique touchant une bonne partie des français, ce n'est pas seulement énorme et invraisemblable, c'est surtout le comble du mépris vis-à-vis des contribuables et des citoyens français. C'est pire qu'une aberration ; c'est une honte. Par ailleurs, la présidente du Parti chrétien-démocrate (PCD, allié à l'UMP), Christine Boutin, ancienne ministre, démise du gouvernement en juin 2009, s'est vu mettre à disposition une voiture avec chauffeur, des bureaux dans le 15ème arrondissement de Paris et un secrétariat particulier. C'est ce que révèle le Canard enchaîné de ce mercredi.

Comme le soulignait le blogueur Authueil, il faut par ailleurs rajouter à cette somme une indemnité de conseillère générale des Yvelines de 2.605 euros brut et une retraite de parlementaire qui peut s'élever à près de 6.000 euros mensuels (sachant qu'elle a siégé de 1986 à 2007). Soit un total qui avoisine les 18 000 euros par mois. Ce qui n'est pas si mal en période de crise économique ... 

Selon le Canard enchaîné, l'attribution de cette mission royalement payé pourrait ne pas être étrangère à l'intervention de l'ancienne ministre du logement début mai, lors d'une conférence de presse au siège de l'UMP, où elle n'excluait pas de se présenter à la présidentielle de 2012 si ses idées n'étaient pas prises en compte dans la majorité. Vous aviez dit 'idées' ou 'finances' ?
//www.lemonde.fr/politique/article/2010/06/09/boutin-confirme-etre-chargee-de-mission-pour-l-executif_1369816_823448.html

La crise n'est clairement pas vécue de la même manière selon le côté de la société où on l'on se trouve ... Mais où va la Sarkozie ?

2) Où il ne fait pas bon être un polygame en France ou escroquer les prestations sociales

Rappelons-nous, Lies Hebbadj, c'est ce commerçant de 35 ans dont l'une des épouses (Sandrine Mouleres, mère de quatre enfants) avait eu une contravention de la maréchaussée pour avoir conduit avec un niqab. En pleine actualité sur le port du voile islamique, ils avaient tous les deux joués les victimes de l'oppression policière en contestant la dangerosité du port du niqab au volant. Les autorités françaises étant connues pour leur extrême incapacité à prendre des décisions, et comptant sur un mouvement de sympathie, ils se croyaient très vraisemblablement dans leur bon droit, s'estimant injustement harcelés dans la pratique de leur religion musulmane.

Mais pour une fois, les politiques français ne reculaient pas. Lies Hebbadj avait le mauvais esprit de pratiquer la polygamie en France (il prétendra simplement avoir plusieurs maîtresses, extrêmement compréhensives puisqu'elles habitaient toutes les unes à côté des autres ... Je rêve de trouver des femmes aussi compréhensives ... Je pourrais essayer avec les siennes dès lors qu'il serait déchu de sa citoyenneté et expulsé du territoire ... Il faudrait peut-être chercher ici la cause du 'harcellement' dont il fait l'objet ... C'est rare de tomber sur des femmes aussi compréhensives que cela ...) et d'escroquer les allocations familiales ... Il a été déféré mercredi matin devant le parquet de Nantes. Il était entendu pour répondre des chefs d'escroqueries, recel d'escroqueries, fraudes aux prestations sociales et recel de fraudes, ainsi que du chef de travail dissimulé. L'une de ses (ou son) épouses, Sandrine Mouleres, avait également été placée en garde à vue lundi matin, de même qu'un autre homme, qui travaillait pour le compte de Lies Hebbadj dans un taxi-phone a fait l'objet d'une procédure de reconduite à la frontière à l'issue de sa garde à vue levée lundi après-midi.

A noter que la contestation par Sandrine Mouleres de la contravention pour port du niqab au volant doit être jugée le 28 juin à Nantes.
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/06/09/lies-hebbadj-defere-mercredi-devant-le-parquet-de-nantes_1369926_3224.html

Bizarre, mais l'on n'entend pas monter les hurlements des associations anti-racistes, des minorités musulmanes opprimées, les cris d'orfraie des si sympathiques musulmans défendant la liberté de croyance et le respect de leurs valeurs, à l'encontre de l'injuste harcellement dont fait l'objet ce si gentil commerçant !

J'ai juste un voeu. J'aimerais beaucoup, que sur sa lancée, la maréchaussée française s'intéresse à tous les autres cas de polygamie et plus largement de fraudes aux prestations sociales que tant de nos concitoyens commettent, sur le territoire hexagonal mais aussi dans les départements d'outre-mer ... allocations femme seule demandée par des personnes vivant maritalement ... érèmistes travaillant de manière non déclarée (au noir) ...

Si au moins cette affaire pouvait faire peur à toutes ces personnes qui arnaquent les prestations sociales ... Evidemment, ce souhait pourra paraître bizarre à ceux qui feraient le parallèle avec tous les riches contribuables qui fraudent le fisc ou qui détournent des fonds, et qui échappent à la justice.

3) L'ouverture du procès de Jérôme Kerviel

L'ancien trader de la Société générale sera seul poursuivi dans l'affaire Société générale. Poursuivi pour abus de confiance, faux et usage de faux et introduction frauduleuse de données dans un système informatique, M. Kerviel encourt cinq ans de prison, 375.000 euros d'amende et 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts que lui réclame la Société générale.

Il est tellement simple pour cette banque de tout rejeter sur les épaules d'un vilain mouton noir, alors qu'il semble impossible que la banque est tout ignoré de ses prises de risque et de ses dépassements des procédures de sécurité. Si en plus le mouton noir pouvait rembourser les 4,9 milliards d'euros que le débouclage intempestif de ses positions ont coûté à la banque, ce serait merveilleux (comme quoi même les méchants banquiers croient au petit papa noël). Il a été démontré au cours de l'enquête que la Société générale avait négligé plus de soixante-dix alertes internes et externes sur le comportement de Jérôme Kerviel.

Néanmoins, pour mémoire, les 4,9 milliards d'euros de pertes sont nées de positions spéculatives de 50 milliards d'euros prises par le trader, alors que le desk (salle de plusieurs traders) sur lequel Jérôme Kerviel travaillait, ne devait pas dépasser une position cumulée de 125 millions d'euros ... Alors, soit sa hiérarchie jusqu'au sommet était au courant ... Soit vraiment, il ne faut plus seulement parler d'incompétence de toute la hiérarchie de la banque, mais d'une criminelle inutilité ... Et dans ce cas-là, il faut malgré tout s'interroger si l'absence de contrôle à ce niveau de risques n'est pas une volonté de la banque, une incitation à la prise de risques pour les traders, pour réaliser des bénéfices exorbitants tout en pouvant jurer en cas de problèmes avérés que le trader est seul responsable ... Ce qui est observé avec l'affaire Kerviel ... Un bon trader, c'est simplement celui qui est capable de prendre suffisamment de risques pour être rentable (celui qui n'en prend pas n'est pas conservé), mais pas excessivement pour ne pas perdre d'argent. Jérôme Kerviel, qui ne provenait pas de la noblesse de la banque ni n'avait fait les grandes écoles, ne connaissait peut-être pas toutes les ficelles du métier de trader, comme le fait de ne pas gagner trop d'argent pour ne pas être trop visible.

Si le procès ne se traduisait pas par la reconnaissance de l'innocence de Jérôme Kerviel, ce serait la preuve que la finance est un milieu injuste de requins. Ce qu'elle est ; dommage pour Jérôme Kerviel. Le président du tribunal est néanmoins Dominique Pauthe, le président ayant jugé l'affaire Clearstream/Sarkozy/Villepin.
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/06/08/l-ex-trader-jerome-kerviel-devant-la-justice_1369228_3224.html

4) Enfin, cerise sur le gateau, l'opinion des libéraux anglo-saxons sur les leçons à tirer de la crise financière

Il vaut mieux lire cela que rêver. William Hague, le nouveau chef de la diplomatie britannique (Foreign Office), du gouvernement de David Cameron, donnait en début de semaine une interview à un journal français. Il s'y déclarait notamment opposé à une plus grande régulation des services bancaires et financiers. «Réguler davantage le marché du travail et le monde des affaires irait dans la mauvaise direction. C'est le point de vue traditionnel des Britanniques. La crise l'a encore souligné», conclut le responsable de la diplomatie britannique.

A l'entendre, la crise financière aurait donc permis de démontrer que la dérégulation s'en sortait renforcée. Je me doutais bien que les libéraux et les conservateurs une fois la crise passée, ressortiraient leurs vieilles rengaines. Mais c'est une chose de le savoir, et une autre de l'entendre. Vive les anglais qui ont élu ces sales types pour les diriger au cours des prochaines années (David Cameron s'était prononcé contre le sauvetage de la banque Northen Rock pendant la crise financière ... sans lequel la banque aurait fait faillite ... avec la conséquence que l'on peut imaginer pour les épargnants). En même temps, il faudra réfléchir prochainement aux conséquences morales du sauvetage des banques et à la culture d'impunité que cela peut donner à leurs dirigeants ... des gens qui comme David Cameron, sortent essentiellement des plus grandes écoles anglaises comme Cambridge, Oxford ou The Eton College ...

William Hague est également un ancien leader du parti Conservateur anglais (entre 1997 et 2001) et également diplômé d'Oxford, comme David Cameron ...


Réflexion quarante-et-une (12 mai 2010)
La France entre des bourses malades, une crise grecque, un gouvernement austère, un premier ministre aux écarts de langage, des expulsés malades, et des collectivités locales qui suivent l'exemple grec...

Quelle riche actualité ! Lundi matin, la bourse de Paris s'affichait en hausse de plus de 8% suite à l'adoption d'un plan de sauvegarde au niveau de la zone euro, qui rendait euphorique l'ensemble des places financières. Oubliées, envolées les craintes de contagion à la zone euro des marchés financiers. Lundi soir, l'indice CAC 40, indice phare de la bourse de Paris clôturait en hausse de +9,66%, ce qui en soi est tout aussi aberrant que lorsqu'un indice comme le Dow Jone perd près de 10% en quelques dizaines de minutes. Mais dans un cas, cette hausse est saluée, tandis que dans l'autre sens, la baisse est considérée comme le signe de marchés malades, puisque la baisse est considérée comme une baisse de capitalisation, alors que dans le cas inverse, il s'agit d'une progression des capitalisations bursières. Pourtant, dans les deux cas, il y a des perdants et des gagnants.

Mardi, les marchés boursiers s'inscrivent en baisse, en réaction à la correction de la veille. Les marchés financiers (terme nébuleux permettant de dire tout et son contraire ... quelques milliers d'intervenants sur quelques marchés boursiers qui font la tendance d'ensemble) commencent à voir le plan de sauvegarde de la zone euro comme une réponse incohérente à un problème d'excès d'endettement dont souffrent quelques pays européens. On ne répond pas à un problème d'excès d'endettement par un surcroît d'endettement, commencent à penser certains responsables des marchés de banques.
//www.lemonde.fr/economie/article/2010/05/11/on-ne-peut-pas-resoudre-une-crise-de-dette-par-plus-d-endettement_1349521_3234.html

Mercredi, les marchés boursiers sont de nouveau en légère hausse. Oublié les moments sombres de la semaine passée. Mais en bourse, les semaines se suivent parfois et ne se ressemblent pas. La semaine prochaine sera peut-être aussi différente de ces derniers jours que ceux-ci furent différents des semaines précédentes.

Les débats franco-français sur l'austérité budgétaire apparus ces derniers jours peuvent aussi faire rire. Entre un gouvernement qui récuse l'emploi du terme austérité, qui parle d'économies à faire par tous sur les dépenses sociales, mais qui ne veut surtout pas augmenter les prélèvements obligatoires et encore moins faire payer davantage les plus hauts revenus (dont les membres du gouvernement, le président de la république et ses amis milliardaires font évidemment partie ... s'ils payent effectivement leurs impôts ...) ... et leurs opposants socialistes qui poussent des cris d'orfraie en dénonçant l'austérité gouvernementale ... Comment s'y retrouver ? Comment ne comprennent-ils pas tous, qu'ils soient au gouvernement ou dans l'opposition, qu'il faudra forcément couper dans les dépenses sociales et dans les dépenses publiques, tout comme il faudra redresser d'urgence les finances publiques par une hausse des prélèvements publics (par exemple la TVA comme l'Allemagne avant nous ou la Grèce sous la pression des marchés) ... qui permettra ultérieurement une modification de la fiscalité. L'aveuglement des uns, l'opposition des autres et la fermeture d'esprit de tous ...

Quant au jeune kosovar handicapé et sa pauvre famille expulsé de France par un gouvernement de droite borné et sourd à la misère du monde, les braves combattants du coeur ne s'arrêtent devant aucune forme de ridicule. Il semblerait donc que la France soit désormais condamnée à devoir faire soigner gratuitement, au frais du contribuable, tous les braves et forcément admirables malades du monde entier ! Nous sommes devant une belle pagaille ... Malades du monde entier, venez donc en France vous faire soigner, car comment la France pourrait-elle oser rejeter ou expluser de pauvres malades qui viennent se faire soigner chez elle ! Quand même ! Aux français de laisser leur place à l'hôpital, très vraisemblablement si l'on suit l'idée de tous les braves gens qui croient que c'est le rôle de la France ... et aux français surtout de travailler durement pour financer leur système de soins pour que les malades du monde entier puissent être soignés ! On nage en plein délire !

Enfin, à l'image de l'état grec qui rogne sur les salaires des fonctionnaires pour équilibrer les comptes publics (alors que le problème c'est d'abord le problème d'une économie souterraine informelle dont les revenus échappent à toute forme d'imposition), quelques collectivités locales françaises commencent également à s'engager dans cette voie. La commune de Saint-Louis de la Réunion vient ainsi de décider de baisser les salaires de ses employés titulaires (fonctionnaires territoriaux) de 5% (ce mercredi soir) avec l'accord du syndicat CFDT, alors que la municipalité communiste nouvellement élue prodigue ses largesses financières à ses principaux supporters sur les deniers publics ... Populisme et brigandage électoraliste en pleine France (à noter le fait surprenant que la CGT traditionnellement proche du parti communiste réunionnais s'oppose à cette mesure par la grève et des manifestations, qui opposent employés communaux et saint-louisiens en deux camps antagonistes) ... Combien de temps avant que de telles décisions ne se généralisent au niveau du secteur public français ? C'est un pas que le gouvernement français n'a pas encore franchi !



 

Réflexion quarante (24 mars 2010)
De l'humour et des humoristes en France ...

Eric Zemmour et Stéphane Guillon sont sur la sellette pour leur humour douteux ... Il y a les pour et les contre ... Ceux qui les trouvent affligeants, racistes, méchants ou moqueurs ... Et inversement ceux qui estiment qu'à travers eux, c'est la liberté d'expression, la démocratie qui est attaquée ... Je me range personnellement plutôt dans cette dernière catégorie de gens.
//www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2010/03/23/eric-zemmour-pourrait-etre-licencie-du-figaro_1323231_3236.html
//www.lemonde.fr/politique/article/2010/03/23/pour-stephane-guillon-etre-humoriste-devient-de-plus-en-plus-complique_1323064_823448.html
//www.lemonde.fr/opinions/chronique/2010/03/23/faut-il-guillotiner-stephane-guillon_1323019_3232.html

Le cas d'Eric Zemmour est emblématique à mes yeux depuis qu'un collègue blogueur m'a comparé (méchamment) à lui ... Mais en même temps, je n'arrive pas à trouver que ce qu'il a dit («les Français issus de l'immigration sont plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes ... C'est un fait») est franchement raciste. Sauf erreur de ma part, de nombreuses personnes en France pensent des choses comparables, et je ne suis pas certain que ces personnes se retrouvent forcément dans les idées du Front National. Il se pourrait même que cela puisse être l'explication (officieuse) donnée par les milieux policiers aux contrôles d'identité touchant certaines fractions de la population française ... Mais le cas Zemmour rappelle à ceux qui l'aurait oublié que si on a le droit de le faire (des contrôles au faciès), on n'a pas le droit de le dire, ce qui est malgré tout aberrant.

Evidemment, je ne l'aurais pas dit comme cela. Je n'ai aucune idée de la répartition par couleur de peau des délits et infractions, et je doute que l'on ne trouve pas parmi les délinquants de droit commun une grosse masse de personnes non issues de l'immigration, de père et de mère d'ascendance bien gauloise ... Evidemment. Il n'aurait pas parlé de délinquance mais de personnes sans papier, d'immigration clandestine, qu'il aurait eu absolument raison dans les faits, même si les mêmes associations s'en seraient médiatiquement offusquées. 

Les contrôles au faciès sont-ils aberrants ? En clair, je rappellerai qu'il n'existe que trois possibilités pour définir une méthode en matière de contrôle d'identité ...
1) Soit les policiers et les gendarmes contrôlent systématiquement tout le monde, partout et à tout moment ... Mais la police n'en a pas les moyens ... forcément ...
2) Soit ils contrôlent aléatoirement, au hasard, des personnes de temps à autre ... mais alors il faut une méthode aléatoire au dessus de tout soupçon (genre du lancer de dés) pour définir les personnes contrôlées ... Et encore, on pourra encore parler de discrimination puisque les personnes en déveine auraient beaucoup plus de malchance d'être contrôlées que les personnes chanceuses ...
3) Soit enfin ils effectuent des contrôles en fonction de certains critères : leurs perceptions personnelles de la personne susceptibles d'être en contravention avec la loi ... Et il s'agit alors de contrôles au faciès ...

Et les deux premières étant inapplicables, seul le contrôle au faciès est dans les faits possible. Heureusement, comme l'accès à la police est relativement ouvert, le français d'ascendance gauloise a presque autant de risque d'être contrôlé au faciès par des policiers noirs que le français issu de l'immigration d'être contrôlé au faciès par des policiers blancs ... Eric Zemmour avait-il tord de dire tout haut ce que tant de personnes pensent tout bas ...

Quant à Stéphane Guillon, il faut quand même rappeler qu'il ne s'attaque le plus souvent qu'à d'affreux personnages politiques ou à leurs frasques, telles celles de Dominique Strauss-Kahn, que personnellement j'adore, mais dont les aventures féminines sont parfois consternantes ... ou celles d'Eric Besson, que je déteste et dont les évolutions politiques (à défaut de parler de traîtrise) sont également consternantes ... Stéphane Guillon est certes méchant, et caustique ... un certain nombre de personnes l'adore ... en même temps, ces chroniques n'ont pas vocation à être écoutées dans une vingtaine d'années ; il s'agit de satyre en direct, sans plus de prétention ... Pour autant, lui faut-il s'excuser ou voir le patron de France Inter le faire pour complaire au gouvernement et à son chef ... Hees se prépare de bien belle satyre des guignols de Canal Plus ou de Stéphane Guillon ...

Quand à s'être moqué entre autre de l'habillement de Martine Aubry, première secrétaire du parti socialiste, il n'y a souvent que la vérité qui blesse. Martine Aubry n'était pas du genre à s'habiller folichon, à la différence de son adversaire Ségolène Royal qui sait s'habiller de manière coquette (voir son décolleté dimanche soir dernier après sa réélection à la région Poitou-Charentes) ... Pas de quoi fouetter un chat ni licencier un humoriste ... Bizarre que cela fasse autant de bruit parce qu'il s'agit d'un ministre de Sarkozy et que le directeur se sente obligé de présenter des excuses publiques ...

Ce qui nous attend ? Un monde sans liberté d'expression ? Ou un monde sans méchanceté, mais dans lequel seuls les méchants, les plus riches et les plus dangereux seraient protégés ? J'ai pour ma part fait mon choix ! Vive les humoristes !


Réflexion trente-neuf (2 mars 2010)
Travail dominical, volontariat et licenciement ...

Un homme politique nous avait promis de pouvoir gagner plus en travaillant plus. Sous-entendu que ceux qui ne gagnaient pas assez ne travaillaient pas assez. Ou que ceux qui gagnaient beaucoup (notamment quelques dirigeants de grands groupes ou quelques politiques dont lui-même fait parti) travaillaient beaucoup. Il nous avait aussi promis de redynamiser nos centre-villes, de créer de l'emploi, de répondre à notre envie (selon lui légitime) de faire nos emplettes en famille, en permettant l'ouverture des magasins le dimanche. Il prouvait en cela qu'il échappait à l'image suranée des hommes politiques de droite «grenouilles de bénitiers», pour lesquels un dimanche matin devait être réservé à la messe et à Dieu ... Mais il mettait également en pièce l'image ouvrière du dimanche fête champêtre avec des copains, en famille, autour d'un pique-nique ou d'un barbecue ... Avec le travail dominical, ce genre de réunion de copains ou de famille ne serait bientôt plus qu'un lointain souvenir pour tous ceux trop pauvres qui n'auraient pas la chance d'être riches ou de ne pas travailler le dimanche matin ... Le dimanche réservée aux riches ; il fallait y penser ... 

Etelvina Fernandes, 46 ans, et Elise Kongo, 40 ans, employées dans un magasin Ed à Oyonnax dans l'Ain, en ont fait l'amère expérience. Elles ont été licenciées (en juin 2009) pour non-respect des horaires planifiés et insubordination par le groupe Carrefour (le même groupe dont le directeur général touchait une rémunération et des avantages en matière de retraite se chiffrant à plusieurs millions d'euros, soit le salaire annuel de quelques milliers de ses salariées caissières) parce qu'elles ont refusé de travailler le dimanche matin, alors qu'initialement, le groupe devait privilégier le volontariat et les stagiaires.
//www.lemonde.fr/economie/article/2010/02/27/licenciees-pour-insubordination_1312197_3234.html

Mais le volontariat s'est peu à peu mué en obligation pour tous ... Et dans son immense bonté, le groupe Carrefour offrait en plus des conditions de rémunération très supérieures à celles prévues dans la convention collective de la branche, soit 30% de surrémunération pour travailler le dimanche ... «Travailler plus pour gagner plus», qu'il nous avait dit l'homme politique ... Et l'esclavage au bout, il faut supposer ... Y avait-il quelqu'un dans la salle qui l'avait cru ?


Réflexion trente-huit (22 février 2010)
Du symbolisme des Quick Halal en France ...

Pour les opposants aux Quick Halal comme pour les partisans musulmans enchantés d'être reconnus dans leur diversité, cette affaire des Quick Halal relève avant tout du symbole. En effet, il existe de nombreux restaurants spécialisés dans la nourriture Halal en France pour leur clientèle musulmane notamment, mais pas uniquement ... Pour cette raison, les clients musulmans souhaitant respecter leur tradition et leur religion peuvent le faire sans aucune contrainte, et ils n'ont nul besoin de pouvoir manger dans un restaurant Quick Halal pour se sentir reconnus par la société française dans leur diversité.
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/20/le-quick-halal-de-roubaix-fait-le-plein-meme-si-certains-clients-se-sentent-limite-un-peu-choques_1309029_3224.html
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/21/amara-et-duflot-refusent-la-polemique-sur-les-quick-halal_1309343_3224.html

Mais inversement, pour la même raison, l'opposition à l'halalisation des Quick en France n'a pas de sens, parce qu'il existe déjà de nombreux restaurants rapides (ou non) investis sur cette clientèle. Cela ne fera qu'une enseigne Halal de plus dans nos centres-villes ...

Non, ce qui pose problème ou enjeu dans le cas présent, c'est le symbole qu'une grande chaîne nationale (française) de restaurants rapides se lance sur ce segment communautaire. C'est d'une certaine façon un monument français, concurrent des Mac Do, qui tombe dans le piège de l'islamisation de la société française. Cette histoire est de l'ordre du symbolique.

Quelques autres points posent également problème. C'est d'abord l'absence de choix clair pris par Quick de se lancer sur ce marché. Aujourd'hui, Quick ne se présente pas comme une enseigne Halal, ce qui trompe la clientèle qui ne se rendrait pas sans cela pour manger dans un restaurant Halal. Il s'agit avant tout d'un enjeu commercial pour la marque Quick, un buzz médiatique, que l'on peut néanmoins espérer voir se retourner contre la marque elle-même si un mouvement de boycott est lancé en France contre l'enseigne. Dans un tel cas, la marque ne vise qu'à renforcer sa fréquentation en obtenant en plus la clientèle musulmane. Mais quelle serait la réaction de la marque si son ancienne clientèle fuyait ses restaurants rapides pour partir à la concurrence ?

Le deuxième point que je souhaite aborder, c'est l'impérialisme musulman actuel dont témoigne cette affaire. Les américains ont inondé la planète de leurs produits standardisés, Mac Do, Coca Cola et Hollywood Chewing-gum ... Et même s'il s'agissait de produits profanes, on a parlé de l'impérialisme capitaliste des yankees. On assiste aujourd'hui à une déferlante inverse, entre la nourriture Halal des musulmans et les produits made in China ...

Le troisième point consiste en l'absence de capacité de réaction des français, entre autres européens. Les américains ont envahi la planète de leurs produits ; ce n'est pas pour autant qu'ils ont abandonné leurs valeurs et leurs références pour cela. En France, les Quick se lancent dans la bouffe Halal mais ce n'est même pas pour s'implanter dans les pays arabes ; c'est simplement pour augmenter leurs ventes en France. De même, les français, au lieu de boycotter une enseigne dont les publicitaires ont décidé de les forcer à manger de la bouffe Halal ; les français continuent de s'y rendre. En Arabie Soudite ou ailleurs dans le monde musulman, toute grande enseigne qui se lancerait dans la bouffe occidentale en ayant pour objectif de faire manger à tous cette nourriture serait brûler très vraisemblablement, et l'impérialisme occidental serait dénoncé par des foules de manifestants qui seraient 'spontanément' réunies devant les ambassades occidentales ... Les français n'ont plus aucun respect d'eux-mêmes, et les dirigeants de leurs groupes commerciaux ne sont plus mus que par le simple profit.

Enfin, quatrième point, il est invraisemblable que tant de sujets semblables sortent en même temps, comme s'il y avait une volonté de monter les croyants les uns contre les autres. Cette histoire de Quick Halal aurait pu être lancée pour faire monter un sentiment anti-musulman, un vote anti-minarets comme en Suisse.

Pour conclure, même si cette histoire est avant tout un symbole, je suis pour ma part favorable à un boycott des restaurants Quick pour cette opération marketing douteuse et honteuse, ne pouvant accepter que mes habitudes alimentaires me soient imposées pour faire plaisir à quelques groupes communautaires dont les valeurs, à l'égard des femmes notamment, en matière d'encouragement également du terrorisme par ailleurs, me sont totalement étrangers. Il faut espérer que Quick fera clairement le choix du Halal, qui positionnera alors cette enseigne sur une clientèle communautaire limitée, incapable de lui fournir suffisamment de clientèle permanente.

(nota bene : Intéressant phénomène de société qui veut que tout un chacun choisisse de buzzer sur le phénomène islam et identité nationale en France. Parallèlement à cette histoire des Quick Halal, lire cet article du Monde sur le problème des programmes d'histoire au lycée ... Vu l'aridité du sujet et son absence total de possibilité de médiatisation en propre, les enseignants n'ont rien trouvé de mieux que de contester l'absence de place laissé à l'étude de la civilisation musulmane (et plus largement aux religions) ... L'islam, encore l'islam ... Pourquoi faudrait-il étudier l'islam dans les programmes d'histoire, lorsque tant de pans de l'histoire de France sont déjà ignorés de nos jeunes condisciples ... L'histoire de la chrétienté est-il enseigné en Iran, en Arabie Saoudite ou au Sénégal ?) ...
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/20/l-enseignement-de-l-islam-au-lycee-alimente-une-nouvelle-polemique_1309018_3224.html


Réflexion trente-sept (18 février 2010)
La généralisation des produits Halal dans le commerce en France pose-t-elle problème ?

La chaîne de restauration rapide Quick s'est lancée en France dans l'expérimentation de la commercialisation de hamburgers exclusivement Halal dans huit de ses trois cent soixante-deux enseignes françaises (Toulouse, Argenteuil-95, Garges-lès-Gonesse-95, Buchelay-78, Villeurbanne-69, Marseille et Roubaix-59). L'expérimentation, censée durer six mois, a commencé en juillet et fin novembre 2009.
//www.lemonde.fr/societe/article/2010/02/17/quick-teste-les-hamburgers-halal-dans-huit-restaurants_1307527_3224.html

Quelques hommes politiques se sont invités dans le débat, tandis qu'en face, des responsables musulmans s'insurgent du procès en communautarisme qui leur est fait, criant au racisme anti-musulman, arguant pour certains que s'il s'était agi de viande kasher, cela n'eusse poser aucun problème.

La même situation prévaut dans le département français de la Réunion (Océan Indien), où toute la viande de poulets commercialisée dans les grandes surfaces du département, est abattue conformément au précepte de la charia, avec prière d'un imam musulman (de même que dans les Quick réunionnais qui ne sont pourtant pas mentionnés dans la liste). Pourtant, comme en France, les musulmans y sont ultra-minoritaires ... vraisemblablement moins de 10% de la population totale. Cela n'empêche pas toute la population réunionnaise (chrétienne, tamoule, chinoise ...) de consommer de manière forcée de la viande de poulet (ou de boeuf) Halal ... Sans qu'elle en soit morte d'ailleurs ...

Mais, de la même façon, les musulmans n'en mourraient pas non plus de manger de la viande non Halal ... L'argument ne tient donc pas !

Pourquoi ces chaînes de grande distribution ou de restauration rapide choisissent-elles de généraliser la commercialisation de produits Halal ? Certains commentateurs dans l'article du Monde parlaient d'arguments commerciaux. C'est parce que les chaînes de restauration rapide enregistrent une augmentation de leur fréquentation, grâce à l'apport de clientèle musulmane, qu'elles trouvent intéressant de se lancer dans des produits Halal. C'est vraisemblablement vrai. Mais je pense pour ma part que l'explication doit être trouvée ailleurs.

C'est l'extrême tolérance de la population chrétienne française devant la généralisation des produits Halal qui explique que ces grandes chaînes s'engouffrent dans cette brêche. La population chrétienne française ne s'offusque pas qu'un imam musulman fasse une prière (ou prononce une sourate du coran) sur la viande qu'ils vont manger. Elle ne s'offusque que l'animal soit égorgé dans certaines positions, vidé de son sang ... et ainsi de suite ... même si cela ne correspond à ces préceptes alimentaires ... ou que la sourate du coran ne corresponde pas à ses valeurs.

En sens inverse néanmoins, le musulman accorde une importance démesurée à ces préceptes, et se refuserait à manger une viande non Halal ... Peut-on imaginer par exemple que dans la péninsule arabique ou dans d'autres pays musulmans, des Quick ou des Mac Donald généralisent pour tous les consommateurs des viandes non Halal, sous prétexte d'attirer la clientèle des européens chrétiens ? Je pense qu'on entendrait des hurlements des responsables musulmans dans un tel cas ... Ces restaurants seraient mis à sac, saccagés, et des foules en colère défileraient dans les rues d'Europe et des pays musulmans.

Que l'on puisse trouver des produits Halal dans un Quick ou dans une grande surface alimentaire en France ou ailleurs en Occident est ainsi tout à fait normal, dans le strict respect de la différence des êtres humains et du respect des croyances de chacun. C'est même un impératif, une nécessité.

En effet, je ne dénonce pas ces faits pour les mêmes raisons que Marine Le Pen, qui y voit le problème de financement d'organismes de certification Halal. Ce qui me pose problème, c'est l'aspect religieux de la cuisine Halal, qui heurte mon sens religieux ... Pourquoi serais-je obligé de consommer des produits selon des préceptes religieux mahométans, alors qu'en sens inverse, ces mêmes croyants musulmans n'accepteraient pas de manger de la nourriture bénie par un prêtre chrétien (si tant qu'un prêtre chrétien pourrait s'occuper de telles tâches), et dénonceraient alors un prosélytisme chrétien ?

Pourquoi devrait-on en France se voir imposer de manger Halal alors que l'on n'est pas musulman mais chrétien ou laïc, même si ces produits présentent normalement la même qualité sanitaire que la nourriture normale ? La petite sourate prononcée sur l'animal tué ne pose pas vraiment de problème sanitaire, moral ou religieux, pour peu que l'on n'y croit pas, mais en même temps, est-ce si naturel et sans importance ? 

Fondamentalement, vouloir imposer à tout le monde le mode d'abattage de sa nourriture, et voir des grandes chaînes de distribution ou de restauration se lancer dans cette voie, ne peut s'expliquer que par la trop grande tolérance, par la trop grande passivité des chrétiens (ou des laïcs) français (laïcs qui crient au loup si on parle d'imposer l'étude de la bible mais bouffent Halal sans maugréer), et par leur absence de toute volonté de faire respecter leur croyance et leur sens des valeurs ...

Aux consommateurs chrétiens ou laïcs de ne pas se laisser imposer leur choix par des multinationales avides de publicité et de profit, ou par des religions expansionnites et jihadistes, et de ne pas se laisser imposer de manger Halal ... Sus aux Quick de Toulouse, d'Argenteuil, de Garges-lès-Gonesse, de Buchelay, de Villeurbanne, de Marseille et de Roubaix ! Sauf que chez nous, la police est là pour protéger les biens appartenant aux multinationales. Le terrorisme est pourtant parfois la seule réponse à l'arrogance de ceux (les puissants) qui veulent décider à la place des autres ...


Saucratès


Mes écrits précédents en matière d'aberrations ...
1.//saucrates.blog4ever.com/blog/lire-article-447196-2046727-aberrations__1_.html

2.//saucrates.blog4ever.com/blog/lire-article-447196-2047528-aberrations__2_.html

3.//saucrates.blog4ever.com/blog/lire-article-447196-2047533-aberrations__3_.html



23/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres